Newsletters des énergies

Une tour de logements à énergie positive bientôt livrée à Strasbourg

Tour Elithis Danube

La Tour Elithis Danube qui culminera à 56,7 m de hauteur sera composée de 63 logements répartis sur 16 niveaux. (©Tour Elithis Danube Strasbourg- XTU architects)

Le groupe Elithis doit livrer d’ici la fin d’année une tour « à énergie positive » composée de 63 logements et de bureaux dans l’éco-quartier Danube de Strasbourg. Présentation des caractéristiques énergétiques de cet immeuble qui constitue une « première mondiale » selon le promoteur.

Une production d’origine photovoltaïque

Imaginée par l’agence d’architecture XTU, la tour de logements(1) et de bureaux Elithis Danube est censée incarner un modèle de sobriété, permettant à ses futurs occupants (tous locataires) de tendre vers des factures d’énergie nulles, voire négatives (une compensation en monnaie locale est prévue pour les ménages particulièrement vertueux). Ce projet a été développé par le promoteur Elithis qui avait déjà réalisé la première tour de bureaux à énergie positive à Dijon en 2009(2).

A Strasbourg, la consommation annuelle totale (chauffage, ventilation, éclairage, etc.) de la tour Elithis Danube, qui mesure une cinquantaine de mètres de haut, pourrait avoisiner 80,8 kWh/m2 (en énergie primaire) selon Elithis tandis que sa production d’énergie attendue atteindrait 90,3 kWhep/m2/an.

L’énergie produite par la tour proviendra intégralement de 1 233 m2 de panneaux photovoltaïques, répartis sur les façades et la toiture du bâtiment. D’une puissance cumulée de 219,1 kW crête, ces panneaux pourraient produire près de 177 MWh par an (avec un facteur de charge de 9,2%) d'après les estimations d’Elithis.

Les rejets de CO2 associés à la tour seraient réduits à 5,9 kg de CO2/m2/an, soit 15 fois moins que le parc existant selon le promoteur qui se réfère aux données de l’Ademe. Précisons que la fourniture de chaleur et d’eau chaude sera également assurée grâce à un réseau de chaleur de l’Eurométropole (dont la production provient à 70% d’énergies renouvelables).

Une tour témoin de la « Ville durable » du futur

Elithis met en avant la densité de sa tour et de nombreuses innovations qui doivent garantir une efficacité énergétique exemplaire : architecture bioclimatique(3), isolation renforcée, récupération des calories des eaux usées des salles de bain, intégration innovante des installations techniques de chauffage, de ventilation et de distribution électrique dans un faux plancher (dispositif Flexi-FLOOR), box domotique pour le pilotage et le contrôle des consommations, etc.

Le montant annoncé de l’investissement dans la tour Elithis Danube avoisine 20 millions d’euros, avec des coûts de construction comparables à ceux d'un bâtiment classique selon Elithis. Le projet bénéficie d’un soutien de l’État de plus de 5,8 millions d’euros (subventions et participation au capital) dans le cadre du fonds « Ville de demain(4) » du programme des investissements d’avenir.

Pour rappel, les bâtiments résidentiels comptent pour près d’un quart de la consommation finale d’énergie en France(5) et pour un cinquième des émissions nationales de CO2.

Tour Elithis Danube
Pour que les futurs occupants de la tour se montrent aussi vertueux que leur immeuble, ils recevront des conseils d’un « coach » domotique (sur tablette ou smartphone) pour limiter leurs consommations sans perte de confort. (©Tour Elithis Danube Strasbourg- XTU architects)

parue le
Sources / Notes
  1. Environ 4 500 m2 habitables.
  2. Cette tour aurait consommé près de 21 kWh/m2/an au cours des 7 premières années d’occupation.
  3. Orientation plein sud, façade nord en arrête.
  4. Ce fonds doté de 668 millions d’euros est géré par la Caisse des Dépôts.
  5. Donnée de l’Ademe.