Au Liban, les premières cargaisons de carburant iranien attendues jeudi

  • AFP
  • parue le

Le chef du Hezbollah libanais, Hassan Nasrallah, a annoncé lundi que les premières cargaisons de carburant iranien allaient arriver jeudi au Liban pour approvisionner en énergie le pays en crise.

Dans un discours diffusé par la chaîne Al-Manar du Hezbollah, il a indiqué que le premier navire était arrivé dimanche soir au port de Banias, dans le nord-ouest de la Syrie, où il devait être déchargé lundi. Le carburant sera ensuite acheminé au Liban par voie terrestre, a affirmé le leader du mouvement chiite libanais. "Le transport de ce carburant débutera jeudi prochain vers la région de Baalbek" dans l'est du Liban, où le fioul sera stocké avant le début de la distribution, a-t-il précisé.

M. Nasrallah avait affirmé le 19 août qu'un navire iranien chargé de carburant s'apprêtait à appareiller en direction du Liban et que d'autres allaient suivre pour soulager le pays, qui vit l'une des pires crises économiques au monde depuis 1850 selon la Banque mondiale. Dans son allocution, M. Nasrallah a précisé que son parti avait pris la décision de faire venir des navires iraniens en Syrie et non directement au Liban pour éviter que l'État libanais ne soit "embarrassé" et soumis à des "sanctions".

Le Hezbollah, protégé de Téhéran, est un poids lourd de la vie politique libanaise. Ennemi juré des États-Unis et d'Israël, il est classé "groupe terroriste" par Washington et visé par des sanctions. L'objectif du Hezbollah "n'est pas de vendre ou de faire du commerce, mais d'aider à soulager les souffrances des gens", a dit M. Nasrallah qui a fait part de son désir d'approvisionner notamment des hôpitaux publics, des maisons de retraite, des orphelinats ainsi que la Croix-Rouge.

Le Hezbollah a par ailleurs l'intention de vendre le reste du carburant à un certain nombre d'institutions privées, notamment à des hôpitaux, à des boulangeries et à des propriétaires de groupes électrogènes diesel. M. Nasrallah a indiqué qu'un deuxième navire de carburant allait partir "dans quelques jours" d'Iran, tandis qu'un troisième commencera à charger de l'essence lundi prochain et qu'un quatrième navire va suivre. M. Nasrallah a tenu son discours quelques heures après la première réunion du nouveau gouvernement libanais et a "salué sa formation, l'exhortant à mener à bien sa tâche".

Ajouter un commentaire

Suggestion de lecture