Brésil: Petrobras cède 37 blocs pétroliers pour 823 millions de dollars

  • AFP
  • parue le

Petrobras a annoncé mercredi la cession de ses droits d'exploration sur 37 blocs pétroliers offshore au Brésil, trois au groupe franco-britannique Perenco et 34 au Brésilien 3R Petroleum, pour un montant total de 823,1 millions de dollars, poursuivant sa politique de cession d'actifs. Perenco a obtenu l'exploration de trois blocs en eaux peu profondes au large de Rio de Janeiro, pour 370 millions de dollars.

Petrobras a précisé dans un communiqué que 20% de ce montant avait été versés à la signature. Le reste sera payé quand la transaction sera définitivement conclue, après l'obtention de nouvelles licences environnementales et l'approbation de l'Agence Nationale du Pétrole (ANP). La compagnie publique brésilienne a souligné que "les blocs de Pargo, Carapeba et Vermelho, qui forment le pôle nord-est de la baie de Rio (...) produisent en moyenne 9 000 barils par jour".

Présente au Brésil depuis 2008, Perenco est déjà détentrice de droits d'exploration au large de l'Etat voisin d'Espirito Santo, au nord de celui de Rio de Janeiro. La société brésilienne 3R Petroleum a pour sa part déboursé 453,1 millions de dollars pour explorer 34 blocs au large du Rio Grande do Norte, dans le nord du Brésil, qui produisent actuellement 6 000 barils par jour.

Les deux transactions s'inscrivent dans un vaste plan de cession d'actifs visant a limiter le fort endettement de la compagnie, qui a connu de lourdes pertes de 2014 à 2016, en raison d'un vaste scandale de corruption et de la chute des cours du pétrole.

Le président élu du Brésil Jair Bolsonaro, qui prendra ses fonctions le 1er janvier, a promis de mettre en place un grand plan de privatisation. Cela ne concernerait pas les activités principales de Petrobras, même si certaines ventes d'actifs comme les droits d'exploration cédés mercredi devraient se poursuivre.

Modération des commentaires

Plusieurs lecteurs ont déploré récemment quelques attaques personnelles dans les commentaires.

Nous vous demandons de bien vouloir continuer à échanger de façon constructive dans cet espace, sans insultes à l’égard de vos contradicteurs.

Merci d’avance pour votre compréhension et pour la richesse de vos contributions.

Ajouter un commentaire