Climat: le Royaume-Uni inscrit dans la loi l'objectif de neutralité carbone d'ici 2050

  • AFP
  • parue le

Le Royaume-Uni a inscrit son objectif de neutralité carbone d'ici 2050 dans une loi qui entre en vigueur jeudi, devenant ainsi la première grande économie à légiférer pour supprimer son impact sur le changement climatique.

Le texte de loi a été voté par les députés et Lords cette semaine et entre en vigueur jeudi après avoir été signé par le secrétaire d'Etat chargé de l'Énergie et de la Croissance propre Chris Skidmore, a annoncé celui-ci sur Twitter.

Il s'est félicité dans un communiqué que "le Royaume-Uni devienne la première grande économie à faire voter une loi pour réduire les émissions (de gaz à effets de serre) à zéro d'ici 2050". Cette décision s'inscrit dans les engagements pris dans le cadre de l'accord de Paris sur le climat signé en 2015.

Le Royaume-Uni s'était précédemment fixé comme cible à la même échéance de réduire d'au moins 80% les gaz à effets de serre par rapport aux niveaux de 1990. Pour atteindre son nouvel objectif, le Royaume-Uni devra changer ses habitudes, cesser par exemple d'utiliser des chaudières au gaz et faire passer les véhicules à l'électrique plutôt qu'au diesel et à l'essence.

Le gouvernement a expliqué que pour arriver à cette neutralité carbone, outre la réduction de ses émissions, il pourrait planter des arbres ou utiliser des technologies comme le captage et le stockage du CO2 pour compenser les émissions.

Le ministre des Finances Philip Hammond a prévenu Downing Street que réaliser la transition vers la neutralité carbone coûterait au moins 1 milliard de livres (1,1 milliard d'euros), a rapporté le Financial Times. Mais le Comité sur le changement climatique, qui conseille le gouvernement, a estimé que le plan coûterait autant que ce qui avait été prévu il y a dix ans dans le cadre de son objectif précédent de réduction de 80% des émissions de gaz à effet de serre, et que l'inaction reviendrait plus cher.

Ajouter un commentaire