DPE: Bercy veut sortir "des centaines de milliers de logements" du statut de "passoire thermique"

  • AFP
  • parue le

Le ministre de l'Économie et des Finances Bruno Le Maire veut faire sortir "des centaines de milliers de logements" du statut de "passoire thermique", en avantageant ceux qui sont chauffés à l'électricité, a indiqué lundi son cabinet.

Chargé depuis peu des questions énergétiques, Bruno Le Maire souhaite réformer le mode de calcul du diagnostic de performance énergétique (DPE), qui classe les logements en fonction de leur consommation d'énergie.

Les logements les plus économes sont classés A, tandis que les plus énergivores, surnommés "passoires thermiques", sont classés F ou G et seront interdits à la location dès le 1er janvier 2025.

"La méthodologie actuelle incite à rester au chauffage au gaz", explique Bercy. "Aujourd'hui, un logement au gaz qui passe à l'électricité peut basculer en passoire à cause de cette méthodologie, alors qu'il divise ses émissions de gaz à effet de serre par 3", fait valoir le ministère.

M. Le Maire pousse donc pour "faire évoluer le coefficient de conversion énergétique", un élément du DPE, afin qu'il avantage les logements chauffés à l'électricité plutôt qu'au gaz.

"Si nous faisons évoluer le DPE sur ce point, des centaines de milliers de logements pourraient sortir du statut de passoire thermique", insiste-t-on au ministère, face à une crise aiguë de l'immobilier locatif.

Mais il s'agit bien d'un "souhait" de Bruno Le Maire, qui doit encore être arbitré en lien avec d'autres membres du gouvernement, a souligné Bercy.

Dimanche, le ministre de la Transition écologique Christophe Béchu avait annoncé une première évolution du diagnostic de performance énergétique, qui doit bénéficier en particulier aux petits logements.

En corrigeant un "biais de calcul" spécifique à ces logements de moins de 40 mètres carrés, le gouvernement compte en faire sortir 140.000 des catégories F et G.

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.