Électricité : le bouclier tarifaire pourrait disparaître mi-2024, selon la ministre de la Transition énergétique

  • AFP
  • parue le

Le "bouclier tarifaire" qui limite la hausse des factures d'électricité pour les entreprises et les ménages pourrait être arrêté à la mi-2024, compte tenu de l'évolution des prix du marché, a estimé vendredi la ministre de la Transition énergétique Agnès Pannier-Runacher.

"L'année prochaine, les prix (de l'électricité, ndlr) sur les marchés financiers sont en train de baisser et donc, nous maintiendrons le bouclier énergétique jusqu'à ce que le prix de l'électricité redevienne raisonnable et c'est pour ça que nous serons en capacité de l'enlever probablement au milieu de l'année", a déclaré la ministre sur l'antenne de CNews-Europe 1.

"Cette année, nous prenons encore en charge 37% de la facture des Français", a rappelé Mme Pannier-Runacher, expliquant qu'il s'agit de "l'écart entre les prix sur les marchés financiers de l'électricité et le prix que payent les Français sur leur facture".

Elle a néanmoins rappelé le fait que les tarifs réglementés de l'électricité augmenteraient en février, de 10% maximum, selon l'engagement du gouvernement.

Le gouvernement avait déjà annoncé la fin progressive du bouclier énergétique, lancé à l'automne 2021 par le gouvernement pour limiter les hausses des tarifs de l'électricité et du gaz. Il avait déjà été supprimé fin juillet pour le gaz, compte tenu de l'évolution des marchés.

La majeure partie des 16 milliards d'euros d'économies prévues dans le budget 2024 de la France doit provenir de la fin de ce bouclier tarifaire.

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.

Suggestion de lecture