Énergie solaire : l'Indonésie autorise un câble géant entre l'Australie et Singapour

  • AFP
  • parue le

L'Indonésie a donné son feu vert à un câble sous-marin reliant en Australie l'un des plus grands projets de ferme solaire au monde à Singapour, escomptant 2,5 milliards de dollars d'investissements du projet, ont annoncé les autorités jeudi.

Le projet Australia-Asia PowerLink (AAPowerLink) de 30 milliards de dollars australiens (21,9 milliards de dollars) au total porté par le groupe Sun Cable doit passer par l'archipel d'Asie du Sud-Est pour servir ses futurs clients en Asie. "Nous nous attendons à ce que ce projet ait un impact durable pour notre économie à travers plusieurs programmes (...) qui bénéficieront à l'industrie et aux revenus du gouvernement", a indiqué le ministre aux Affaires maritimes et aux Investissements Luhut Binsar Panjaitan au cours d'une conférence de presse en ligne depuis Jakarta. Il a confirmé que l'Indonésie avait approuvé un tracé et accordé un permis pour procéder à des études sous-marines avant la pose du câble.

Le groupe ne prévoit pas de fournir d'énergie solaire directement à l'Indonésie mais comprend un engagement d'investissements directs d'un milliard de dollars dans des équipements et services, et quelque 1,5 milliard de dépenses opérationnelles ensuite au cours du projet. "Nous sommes très heureux d'annoncer que ce projet investira 2,58 milliards de dollars en Indonésie", a souligné le directeur général Sun Cable David Griffin. "Nous voulons que ce projet pionnier permette un changement d'échelle dans la capacité de la région indo-pacifique à atteindre ses ambitions de neutralité carbone et de croissance économique menée par les énergies renouvelables", a-t-il noté.

Le projet, qui devrait être opérationnel en 2028, vise à fournir jusqu'à 15% des besoins en électricité de Singapour et à réduire les émissions de la cité-État de 6 millions de tonnes par an. L'électricité doit être produite par l'un des plus grands projets de ferme solaire au monde, dans les Territoires du Nord en Australie (17 à 20 gigawatts en puissance maximum), et passer par un câble de quelque 4.200 km de Darwin en Australie, à Singapour, en passant par le fond marin de l'archipel indonésien.

Ajouter un commentaire

Suggestion de lecture