Voeux site

Énergies renouvelables : Engie se dit en bonne voie pour atteindre ses objectifs, avec 3 GW mis en service en 2020

  • AFP
  • parue le

Engie a annoncé mercredi avoir mis en service 3 GW de capacités renouvelables l'an dernier malgré la pandémie, se disant en bonne voie pour tenir ses objectifs dans ce domaine.

"Il s'agit d'une performance au regard du contexte difficile pour le secteur en 2020", a souligné la toute nouvelle directrice générale du groupe Catherine MacGregor, citée dans un communiqué. "Elle nous place en bonne voie pour atteindre notre objectif de 9 GW de capacités additionnelles entre 2019 et 2021 et, au-delà, pour accélérer encore notre rythme de croissance dans les énergies vertes", a-t-elle ajouté.

Sur les 3 GW mis en service en 2020, 70% sont de l'éolien terrestre, 21% du solaire photovoltaïque et, pour la première fois, environ 9% de l'éolien en mer, avec la mise en service de la première tranche du parc éolien en mer fixe en Belgique ("Seamade Mermaid", 235 MW). Géographiquement, c'est en grande majorité en Amérique du Nord que les nouvelles capacités ont été implantées.

À la fin de l'an dernier, Engie exploitait au total 31 GW d'actifs renouvelables, soit 5 GW de plus sur un an. Outre les 3 GW mis en service, le groupe a en effet racheté 2 GW d'actifs en opération, notamment avec une grosse acquisition au Portugal.

Les renouvelables sont l'une des priorités stratégiques de l'ancien GDF Suez, qui veut recentrer son activité en renforçant leur développement et en donnant également la priorité aux infrastructures.

Commentaires

Beer

Pourquoi Engie s'engage t'elle tellement dans les ENR , c'est sans doute pour bénéficier de subsides. Tristesse de voir une société sérieuse perdre son temps et ses forces dans une énergie qu'elle sait intermittente, non pilotable, et coûteuse. Seuls les subsides justifient cette absurdité . Le pire c'est que cette énergie éolienne déséquilibre les réseaux avec un risque sérieux de blackout comme nous avons failli le subir le 8 janvier et rend l'électricité nettement plus chère pour consommateurs. Honte pour cette irresponsabilité.

Wenger

Cher Monsieur Béer
Je ne pense pas qu’il faille être aussi radical que vous l êtes.
Si aujourd’hui hui l’éolien et le solaire sont dans certains pays difficilement rentables, ils le sont déjà dans d’autres et personne ne peut nier les progrès en ce sens. Par ailleurs, une entreprise comme Engie ne peut pas être absente de ce créneau qui a de fortes chances de se développer dans les décennies à venir. Engie est obligé d’y acquérir une expérience et de s’y faire une place.
Nos sociétés doivent développer un système de production d’électricité decarboné qui ne peut être qu’un mixte de nucléaire et de renouvelables.
Par ailleurs, nous ne pouvons pas ignorer la pression sociétale actuelle. Il est clair que dans ce domaine, Engie est très certainement plus raisonnable que les politiques qui ont fermé Fessenheim et dont nous payons aujourd’hui les dégâts (hausse des tarifs par ex.)

Jean Noël BEER

Merci, Monsieur Wenger, pour votre commentaire aimable à ma réaction , certes forte . Je serais heureux de connaitre des pays où l'éolien est réellement rentable et où son intermittence ne doit pas être compensé par des énergies fossiles ou par des importations TRES coûteuses ! Sans parler des exportations d'énergie éolienne à des prix soldés , donc non rentables, lorsque le vent souffle partout et qu'il faut trouver à tout prix un débouché . Ne perdons pas non plus de vue les investissements subsidiés très importants nécessaire pour adapter , renforcer ou construire de nouveaux réseaux à cet apport d'énergie non pilotable. Comme vous le dites très bien, le grand problème est la pression sociétale irrationnelle et son lobby vert qui béatifient l'éolien et le solaire et poussent à la fermeture du diable nucléaire. Un bon exemple est l'Allemagne qui est devenue le pays avec les plus fortes émissions de CO2 et les prix d'électricité les plus hauts (avec le Danemark) depuis l'abandon du nucléaire . Pire en Belgique : la fermeture décidée ( pour 2025) des centrales nucléaires qui alimentent actuellement 50 % des besoins en électricité rend nécessaire la construction de centrales au gaz ( fortement subsidiées ) pour compenser l'intermittence . Ce qui entrainera inévitablement ( les autorités ne peuvent que l'admettre ! ) une augmentation des émissions de CO2 , une augmentation des importations , évidemment coûteuses , et une augmentation évidente des prix pour les consommateurs afin de payer ces énormes subsides qui ne pourront être que récurrents vu la nature intermittente et non pilotable de l'énergie éolienne.

Dominique Wenger

Cher Monsieur Beer
Je crois que nous sommes d'accord sur bien des points. L'éolien et le solaire sont aujourd'hui cher et seuls certains pays où les tarifs d’électricité sont élevés peuvent le rentabiliser.
Le cas du Danemark est intéressant, il compense l'intermittence éolienne en achetant (cher) de l'hydraulique ou du nucléaire Suédois et Norvégien. A l'échelle de la Scandinavie, on a ici un bel exemple de complémentarité, (que financent les seuls danois).
Quand à l'Allemagne , pour moi, c'est un exemple de crime écologique perpétré par la pression des verts. J'espère que l'histoire retiendra cette version - et j'ai bien le droit de rêver un peu.

Nourdine Khoufache

L'éolien doit être réservé uniquement pour les méga éoliennes et implantées que dans des endroit avec un vent suffisamment puissant et plus ou moins permanent .

Dominique Triboulat

pourquoi cette haine ? pourquoi ce refus de tout ce qui est nouveau ? c'est profondément stupide et méchant, pour rien. Ou parce que vous travaillez dans le pétrole ou le nucléaire? ce qui déséquilibre le réseau, ce sont les treize réacteurs mis en maintenance par EDF en plein hiver, juste pour créer des tensions justement. Et mettre cette connerie sur le dos des éoliennes est juste absolument stupide ! Aujourd'hui, les ENR produisent plus de 20% de l'électricité consommée en France, c'est un fait, et tu n'y peux rien ! Tu es juste un imbécile qui radote.

Larderet

Jusqu’à cette dernière intervention qui parle de haine et se termine de façon injurieuse, j’avais l’impression que les échanges précédents étaient plutôt courtois et polis.

Gautier

Les ENR, c'est surtout de l'hydroélectricité. Le vent et le soleil ne représentent pas grand-chose. Il fallait le signaler ! Et en Allemagne, c'est la même chose.

Ajouter un commentaire