Éoliennes : une dizaine d'associations demande la fin de « l'invasion » dans les Hauts-de-France

  • AFP
  • parue le

Une dizaine d'associations de riverains demandent la fin de l'"invasion" des éoliennes dans les Hauts-de-France, première région en nombre de mâts, après que la ministre de la Transition écologique a annoncé demander aux préfets "d'identifier les zones" pour de nouvelles installations.

"Nous avons besoin de lois ou d'une réglementation en urgence afin de protéger nos foyers et notre environnement de ce que nous vivons comme une invasion ou un harcèlement", écrivent dans un communiqué les associations, essentiellement picardes. "Car les projets se multiplient encore et encore, et cela toujours sans aucune fin annoncée."

Selon le bilan de la préfecture de région au 1er octobre 2019, il y avait 2 532 mâts autorisés dont 1 700 mâts en production. Au 31 décembre, les Hauts-de-France comptaient 464 des 1 924 installations recensées en France métropolitaine, selon les statistiques disponibles sur le site du ministère de la Transition écologique et solidaire.

"Avec une telle concentration, les communes rurales de la région sont donc déjà, dans les faits, pour la plupart saturées," estiment les associations, notamment du littoral picard, de Roye et de Haute-Somme. "Cette saturation, qui transforme nos campagnes en une centrale industrielle électrique géante, engendre inexorablement son cortège d'impacts sur la biodiversité, le patrimoine naturel, historique ou immobilier".

Près de la moitié de la puissance du parc national est située dans les régions Hauts-de-France (4,5 GW) et Grand Est (3,6 GW).

Les signataires, qui demandent à être reçus en préfecture, veulent un moratoire sur le sujet et s'interrogent : "Va-t-on renouveler les parcs qui, après leur construction, s'avèrent finalement trop problématiques pour la faune, les riverains ou le paysage ? Pourquoi y a-t-il aussi peu de suivi de mortalité avifaunistique disponible ? Quelle est la prise en compte des effets cumulés entre la saturation éolienne à terre et celle qui va également s'étendre en mer, et notamment au sein d'un parc naturel marin ?"

La ministre de la Transition écologique Élisabeth Borne a déclaré mardi que le gouvernement allait charger les préfets d'identifier avec les élus les secteurs adaptés à l'accueil de nouvelles éoliennes, "indispensables" à la transition énergétique.

Le pays compte faire passer la part de l'éolien dans la production d'électricité de 7% aujourd'hui à 20% en 2028, l'éolien en mer représentant un quart de cet objectif.

Commentaires

Soad

Je propose de remplacer toutes ces éoliennes par une centrale nucléaire à 4 tranches, si ils veulent ne plus sentir cette agression visuelle. Jusqu'a ce que ça gueule sur les centrales nucléaires (ca serait pareil avec les panneaux solaires, qui dénaturent le charme des toits traditionnels).

Il y a un moment faut se rendre compte que si on veut continuer de vivre comme on le fait aujourd'hui (et avec la tendance actuelle qui n'est pas à la décroissance), bah il faut la produire l'énergie... si on enlève les panneaux solaires, les éoliennes, les centrales nucléaires et tout le thermique fossile, bah y a presque plus rien... (l'hydroélectrique enfouit sous les eaux d'écosystèmes fragiles et rares en montagne et beaucoup de terres cultivables/habitables en plaine)

Comme la GB avec le brexit. on veut tout les avantages mais pas les inconvénients.

Gilles

Tout à fait d'accord.
Et, on ne parle quasiment que de production d'énergie alors qu'une grande partie de la solution est dans l'efficacité et surtout la sobriété.
On regarde ailleurs quoi... Nous sommes en pleine fuite en avant avec les énergies renouvelables.
Mais Dame nature va bientôt nous imposer des priorités...

Dalessandro

Nous avons une électricité DECARBONNEE pas besoin d'éoliennes avec un bilan carbone élevé ! Faut toutes les dynamiter pour sauver les riverains et nos campagnes !

Max Guy

Pas grave : les éoliennes de Picardie seront bientôt sous la mer donc les gens seront partis et ne seront plus gênés.

bernard Mandron

les éoliennes sont inutiles, 80%de la production est revendu à perte à nos voisins car notre parc énergétique est décarboné à 95%. Outre le fait de défigurer nos beaux paysages, des inconvénients sur la faune , les habitants, c'est une gigantesque escroquerie financiére qui profite à de grands groupes financiers étrangers et français avec la participation (cela rapporte beaucoup) à travers des sociétés financières de Greenpeace et des Amis de la terre entre autres.

Sirius

Il faut ,en effet , arriver à une société économe en énergie ,la chasse aux gaspillages est indispensable ,or elle contrarie de nombreux lobbys .
Quant aux éoliennes ,leur apport sera toujours négligeable par rapport aux dommages sur le cadre de vie , aussi capital que la production des éoliennes ..

Thomas

L'apport de l'eolien et du solaire est et va etre largement plus important que l'apport du nucleaire a l'echelle mondiale pour les 30 prochaines annees au moins. Donc mis a part dans quelques pays dans le monde - dont la France, l'apport du nucleaire au niveau mondial sera toujours negligeable comme vous dites. Est ce une raison pour tout arrêter?
Il faut arreter de raisonner a l'instant present et imaginer le lendemain de l'energie. Rte nous dit que baisser a 50% de nucleaire en 2035 en France est possible et permet d'anticiper la fermeture inexorable des centrales et eviter l'effet falaise (fermeture de toutes en un temps tres court). Donc arretons de trouver tous les "meilleurs arguments" pour tacler l'eolien.

Ph G

50% de quoi ? Si l'on considère la totalité de notre énergie le nucléaire représente 20%. Il va donc falloir construire une soixantaine de réacteurs en plus du renouvellement de l'existant . Les chinois en construisent une bonne vingtaine actuellement. En france on a un stock d'uranium et de plutonium permettant d'avoir de l'électricité pendant plusieurs siècles. La France était un beau pays, avant qu'on ne le balafre avec des grandes tournantes. Halt au viol de Marianne, et au racket des français, aux armes citoyens! Formez vos bataillons.

Thomas

Oui c'est bien aussi de rêver. Je vous laisse commencer le boulot tout de suite pour trouver des financements, trouver des sites, faire accepter vos 60 reacteurs aupres de la population, etc... :-)

Gilles

L'électricité ne représente que 25% de notre consommation d'énergie !
Alors nucléaire et énergies renouvelables réunis ne suffiront pas c'est certain..
Production, production, production... On ne parle que de production. On regarde ailleurs !
Efficacité et sobriété sont la priorité et on dépense à tout va dans la production...
Tout cela est bien mal parti.

Thomas

... et nucléaire = centrales thermiques bien polluantes, voir le Japon ou même la France parfois..

Joël

Mais Thomas,
Pourquoi n'habitez vous ps dans une région où vont s'implanter des éoliennes de 6 MW, 149 mètres de rotor, et 180 mètres de haut?
Des machines actuellement à l'état de prototype en Allemagne, sur une zone industrielle, mais qui sont projetées dans un bocage peu venté, avec des prévisionnels de production totalement utopiques!
Bien sur importation totale, emplois créés un durable pour la maintenance, 4000 tonnes de béton par éolienne, çà c'est de l'écologie, comme les pales, et j'en passe,
Et la préservation des espèces protégées, elle aura le même sort que les ruraux riverains?
On a déjà une centrale nucléaire à 20 km, qui produit 7 fois la consommation du département, et quelques centaines de "moulins à vents" à l'autre bout du département (dont 1/3 à l'arrêt la plupart du temps, bien sur...)
Alors les éoliennes en ville d'accord!!!
Et bon vent à vous...

Thomas

J’habite près d’une centrale au charbon, d’une raffinerie et d’une centrale gaz... ainsi, à choisir, je préfère effectivement des éoliennes.

Joël

Désolé, pour les centrales thermiques, et la raffinerie,
Pour la raffinerie, son activité "devrait" décroitre à l'avenir, et peut être devenir moins polluante???
Pour la centrale à charbon, son sort est normalement réglé, et ses jours comptés!
Concernant le gaz, elle est indispensable à la régulation du réseau, pour compenser justement les éoliennes!!!
Un site permet aussi de voir l'intensité carbone de notre électricité (comme celle de nos voisins), et de remarquer que dès que le vent se calme, les centrales à gaz sont remises en charge, pour compenser l’intermittence des éoliennes, et donc produire davantage de CO2... Donc grâce aux éoliennes, les centrales à gaz vont davantage nous tuer...
https://www.electricitymap.org/?page=country&solar=false&remote=true&wi…
Mais pour vivre près des éoliennes, rien de plus facile!
Dès l'annonce des projets, la décote immobilière est de 30% à plusieurs kilomètres, et certaines habitations deviennent invendables (et inhabitables) à proximité!
Mais rien de grave, ce ne sont que des "ruraux, des paysans, des bouseux",...

Joël

Cher Thomas,
Les notaires de mon secteur, comme les agents immobiliers, ne sont pas de votre avis!
Les acheteurs potentiels font demi tour dès qu'ils apprennent l'existence d'un projet éolien...
Et çà c'est la réalité du terrain!
Mais je ne vais pas convaincre quelqu'un qui préfère rémunérer 82€ un MWh intermittent, pour le revendre 8 à 10€, même si il pourrit la vie des riverains...
Les promoteurs n'implantent plus actuellement que des "parcs" de moins de 20MW, pour bénéficier des meilleures conditions financières!
On fait donc un "saupoudrage" de 3 à 10 "aérogénérateurs (de 2 à 6 MW), sur des zones jusque là épargnées...
Mais votre "écologie" ne détruit pas que la qualité de vie des "ruraux", elle détruit aussi l'environnement et la biodiversité!
Et les socles de 2500 à 4000 tonnes de béton sont éparpillés dans la campagne (pas comme les routes, les zones commerciales,... qui ne sont pas géniales non plus, je vous l'accorde), et les "études d'impact" ne sont pas réalistes, ni contrôlées réellement...
Mais le mitage des campagnes ne pourra pas continuer longtemps!
Bons commentaires (votre discours sonne comme celui des promoteurs, étrangement...)
Un riverain de projet qui ne se laissera pas exterminer par des manœuvres uniquement financières (et loin de la transparence!!!)

Thomas

Mais bien sûr.
Vous sortez un à un tous les arguments mensongers des anti éoliens basés sur des croyances qui se passent d’asso anti éoliennes en asso anti éoliennes et qui sont répétés en boucle par tous ces petits disciples.
Donc je vous laisse avec vos croyances et votre théorie du complot puisque vous ne voudrez croire en rien d’autre visiblement.

Joël

Je me doute bien que je ne vais pas convaincre un disciple de France Énergie Éolienne, ou du Syndicat des Énergies Renouvelables,
Mais si je suis adhérent de la Fédération Environnement Durable, à de Vent de Colère, et une association locale, c'est parce que vos "amis" (ou patrons?) veulent me pourrir la vie avec vos moulins à vent, uniquement pour les gros profits (à destination d'un très petit nombre)!
Et je ne les laisserais pas faire sans combattre...
Bonne propagande à vous,
Joël

Thomas

Oui merci; et bonne perte de temps à vous. Vos associations sont parmi les plus grotesques qui soient. Aucune proposition concrète, aucune vision globale du monde énergétique à 20 ans. Vous combattez une énergie qui est bénéfique pour le climat (cf. GIEC, ou voyez leur intérêt au niveau mondial pour remplacer le fossile). Rien que pour ça, votre discours n’est pas cohérent et vous vous trompez de combat.
Vous répétez sans cesse qu’en France nous avons le nucléaire et « remplacer une énergie decarbonee par une autre ne sert à rien ». Certes, mais les enjeux du tout nucléaire sont largement supérieurs à celui du paysage. Et ce nucléaire vieillit et va arriver en fin de vie. Il faut donc prévoir la suite par des energies decarbonées facile a mettre en œuvre et sans externalités majeures. Et l’eolien en est une, et s’associe justement bien avec le nucléaire, permettant de réduire raisonnablement sa part jusqu’en 2035 et au delà.
Mais bon, à l’image du site internet de la FED, vos positions et vos arguments sont hors d’age.

Joël

Merci pour votre considération pour les paysages, les habitants des zones rurales, et la biodiversité!
Mais je vous rappellerais quand même une petite chose:
L''énergie la moins chère et la moins polluante est celle que l'on ne consomme pas!
Alors allez produire votre électricité dans vos agglomérations!

Thomas

Merci pour vos messages constructifs.
Le paysage a été de tout temps modifié par l’Homme en fonction de ses usages de la terre: maisons, villes, routes, infrastructures diverses, cultures, etc.. les champs qui vous semblent « typiques ou naturels » sont aussi une modification du paysage par l’Homme. N’etes vous pas offusqué de voir des hectares et des hectares de rangées de vignes dans nos régions par exemple? Pourtant avant il y avait sans doute des forêts..? Ou du moins une végétation variée...
Pour ce qui concerne la biodiversité : sur quoi vous basez vous pour dire que l’eolien est néfaste? Savez vous combien d’oiseaux meurent a cause des vitres des immeubles, à cause des routes, à cause des chats domestiques par exemple. Ou combien d’oiseaux migrateurs meurent dans les oliviers espagnols lors des récoltes pour l’huile d’olive?? Combien de zones naturelles et d’habitats détruites par les cultures ou l’urbanisation?? Et combien d’especes dérangées à cause de l’eclairage nocturne de nos villes et villages?? Avez-vous déjà manifesté avec FED ou Vent de Colère dans votre ville ou village pour demander moins d’eclairage?? C’est pourtant du bon sens: ça réduit la consommation énergétique et ça dérange moins la biodiversité... mais non.. vous préférez remettre la faute sur l’eolien comme si c’etait la cause de tous les maux...
Alors oui vous avez le droit de ne pas aimer, mais arrêtez d’inventer des contre vérités absurdes et prenez de la hauteur justement. Vous verrez que nos usages courants ont un impact bien plus fort sur la biodiversité et même si l’eolien n’est effectivement pas sans impact, il y a d’autres activités courantes bien plus impactantes contre lesquelles vous pourriez vous offusquer fortement si vous étiez cohérents.

Joël

Si vos éoliennes n'ont pas d'inconvénients, installez les en ville, et notamment à Paris!
On en reparlera après...

Thomas

Ah c’est vrai qu’il manquait celui là: opposer la ville à la campagne.
Je crois que c’est bon, vous avez coché quasi tous vos arguments types, vous allez sans doute devenir membre d’honneur de FED. Avec encore un peu d’effort, vous serez adoubé par JL Butré himself ;-)
Trêves de plaisanterie: 500mini entre les éoliennes et l’habitat ça complique l’implantation en ville... mais en ville, on peut mettre du solaire pv ou thermique, des réseaux de chaleur, etc.

Joël

Cher Thomas,
Votre discours est celui d'un chef de projet Nordex que je commence à trop bien connaitre depuis près de 2 ans!
Ce qui est exaspérant, c'est que vous déroulez votre argumentaire commercial, comme sur tous les projets, avec le soutient "bienveillant" de nombreux politiques ou technocrates.
Si les paysages ont évolué au fil du temps, sommes nous obligés de refaire certaines erreurs, ou de les détruire davantage?
Je n'ai pas envie de voir ma région devenir un cimetière d'éoliennes, comme certains secteurs de Californie...
Mais je pense que vous, vous allez avoir votre prime de FEE ou du SER...
J'espère qu'elle vous permettra de prendre des vacances dans une autre galaxie, pour y implanter vos éoliennes industrielles...

Thomas

Ce qui est exaspérant c’est que vous êtes dans une position anti-éolien incohérente. Tout ça parce que vous voulez le courant mais pas ses inconvénients.
Au contraire des pro-EnR qui sont modérés et se disent qu’il faut développer toutes les solutions tant qu’il n’y en a pas une de miraculeuse.

Joël

Ma position n'a rien d'incohérente,
Limiter les consommations,
Favoriser, pour les ruraux archaïques comme moi, l'auto-consommation, mais avec des systèmes combinés (PV, géothermie, éolien à axe vertical,...) limitant les nuisances!!!
Pour votre culture personnelle, du matériel développé en France, adapté également en agglomération:
http://www.adv-tech.fr/eolienne/
Mais elle ne permet pas de reclasser du matériel allemand ou danois, c'est vrai...
Encore deux précisions,
Les 500m de distance minimale aux habitations, remontent à 2010, quand les aérogénérateurs industriels mesuraient moins de 100m en bout de pales, et dépassaient rarement 1MW...
Et la recherche sur le nucléaire, sacrifiée sur l'autel de l'"écologisme", aurait pu, peut être avancer sur la fusion, que les chinois finiront bien par nous vendre, pour remplacer les éoliennes qu'ils se préparent à nous livrer, quand ils auront ruiné les industriels européens et américains du secteur...

Thomas

Pfff .... je sais pas pourquoi je réponds :
solaire, géothermie et éolien ne sont pas incompatibles. Et limitation de la consommation également..:
Éolien à axe vertical : oui mais les petites éoliennes produisent assez peu, et en ville les vents sont trop perturbés pour une production suffisante. Donc le coût du kWh est trop élevé - bien plus que celui des éoliennes que vous combattez notamment pour leur prix élevé (encore une incohérence).
500m c’est la distance réglementaire mini mais les projets s’adaptent et ne sont pas tous collés aux 500m...
Recherche sur le nucléaire: on dépense déjà pas mal d’argent sur ITER pour trouver qqchose qui produira peut être en 2100 au mieux...

Joël

Thomas,
Moi non plus je ne sais pas pourquoi je répond à votre argumentaire marketing de promoteur éolien...
Mais comme je ne risque pas de baisser les bras face à ce gâchis d'argent publique, à ce massacre de mon cadre de vie, au massacre de la biodiversité, je ne vous laisserai pas sans réponse, désolé.
Vous niez la mortalité autour des parcs éoliens, le suivi des exploitants étant inexistant, comme les contrôles,
Vous niez la trop grande proximité des habitations avec des machines toujours plus puissantes, qui vieilliront mal (les isolants phoniques de nacelles en caoutchouc ne tiendront jamais 25 ans, et ne seront jamais remplacés), mais dont les nuisances ne sont que rarement suivies et contrôlées,
Pour l'implantation, regardez réellement comment elle est faite, bien avant les études d'impact, uniquement pour "optimiser" les profits, pas la production, ni le respect des habitants ou de l'environnement (couloirs migratoires, ...),
J'espère que vous n'oserez pas parler des simulacres de "concertation", réglés par avance, selon un sommaire immuable, écrit par France Énergie Éolienne, et plus ou moins adapté par les développeurs...
Je ne vais pas m'étendre davantage...
L'éolien industriel pourrait avoir un sens, et une réelle utilité, si on le réservait à des espaces libres de contraintes, désertiques!
Des champs éoliens, installés dans de vrais déserts (le Sahara, par exemple), avec des réseaux adaptés pour permettre le développement et l'utilisation, seraient défendables, et éviteraient l'installation de centrales thermiques "neuves" au charbon (comme en Allemagne), au fuel, ou au gaz!
Ils permettraient même, selon plusieurs études scientifiques, grâce à leurs perturbations des masses d'air (négligées dans nos contrées), d'augmenter la pluviométrie, et de rendre cultivables certaines zones arides...
Mais je suis certainement trop peu "instruit" pour vous faire comprendre que "vos" aérogénérateurs sont nuisibles, nocifs, et rejetés par les riverains ruraux???
Bien à vous...

Joël

Continuez à piétiner les campagnes comme vous le faites, et vous en assumerez le résultat!
Bonne propagande pseudo-écologiste...

Patrice LUCCHINI

Donc, puisque nos "usages courants" tuent beaucoup d'oiseaux et autres espèces vivantes et détruisent les paysages, il faut accepter que les éoliennes aggravent la situation ! Curieux raisonnement de sophiste.

Thomas

Je vous renvoie la question: arrêtez-vous de prendre votre voiture alors que vous savez qu’elle détruit la biodiversité à tous les niveaux dans tout son cycle de vie? Militez vous fortement pour stopper la circulation routière qui tue des millions d’oiseaux par an? L’oncfs estimait une mortalité avifaune par collision comprise entre 30 et 70 millions par an sur les routes françaises !! Contre entre 0,3 et 18 oiseaux par an et par eolienne (moyenne à 7 par an selon la LPO, soit 56000 par an pour 8000 éoliennes)!
Encore une fois, l’eolien a un impact malheureusement mais il est globalement mineur et ne justifie pas de tout arrêter tant qu’on n’aura pas trouvé une solution miracle de production d’energie a moyen termes.

Patrice LUCCHINI

Après avoir lu vos commentaires tous issus de la propagandastaffel du lobby éolien, et pour ne pas vous laisser mourir idiot, je vous conseille d'aller voir le site du Collectif https://toutesnosenergies.fr/ qui regroupe près de 160 associations d'Occitanie et vous y trouverez des propositions concrètes bénéfiques au climat, à la biodiversité et favorables à une véritable transition énergétique. Le nucléaire n'arrive pas en fin de vie, la preuve aux Etats-Unis où les centrales voient leur durée de vie prolongée à 80 ans, ce qu'aurait pu durer Fessenheim ... et la Chine très en avance en termes de technologie. Je vis près d'une centrale éolienne de 26 éoliennes de 130 mètres de hauteur et une autre de 16 éoliennes de 100 mètres bientôt "bénéficiaire" d'un "repowering" à 210 mètres de hauteur et puissance triplée. Les éoliennes sont aujourd'hui un tiers du temps à l'arrêt ou "tournicotent", le facteur de charge actuel ne dépasse pas 25 % en moyenne annuelle. Et c'est sur la Montagne Noire région ventée. Les suivis de mortalité récents sont catastrophiques tant pour les chiroptères que pour les oiseaux dont certaines espèces protégées. Vos arguments montrent votre totale méconnaissance du sujet et votre mauvaise foi plutôt ressort de la croyance dogmatique.

Thomas

Merci Monsieur pour votre insulte. Je n’ai pas besoin de lire votre simulacre de scénario Reposta pour devenir intelligent. D’autant que ce dernier est rempli d’incohérences et a - sous couvert d’une contre-proposition sérieuse - ete très clairement bâti autour de l’argument anti éolien.
Quelques exemples:
- vous indiquez que l’eolien n’est pas efficace mais vous voulez du solaire PV qui a un taux de charge bien inférieur...
- vous voulez du solaire mais pas en centrales au sol, que sur bâtiment. Vous connaissez le coût au MWh du solaire sur toiture?
- vous parlez de développer l’hydrogène, ok, mais avec quelles sources pour le produire? Des petites centrales solaires sur toiture??
- (celle là est parfaite) vous parlez de développer l’hydrolien dans le golfe du Lion à la place de l’éolien offshore... ahah ok, mais ne vous attendez pas à voir tourner vos hydroliennes souvent... ça va « tournicoter » comme vous dites..!
bref. Et après vous dites que je méconnais le sujet... ridicule.
Sur la prolongation des centrales: sachez que personne a l’heure actuelle ne peut dire si les vieilles centrales passeront le cap des visites décennales. Sachez aussi que personne ne peut dire qu’un accident grave n’arrivera pas en France. Tous les présidents de l’ASN qui se succèdent le disent « il faut être prêt à un accident nucléaire en France ». Cette seule raison justifie le besoin de développer des énergies alternatives prêtes à produire si un incident ou un arrêt de plusieurs tranches venait à se produire. Regardez le Japon qui a du faire tourner plein pot ses centrales polluantes à cause de la fermeture des centrales nucléaires. Le pays se lance maintenant dans l’eolien Flottant...
Enfin sur les mortalités d’oiseaux: Vous avez un rapport de suivi à nous transmettre ? Je ne vais pas nier que les éoliennes causent des mortalités mais comparons-les aux mortalités de nos usages courants ! C’est infimement moindre.

Patrice LUCCHINI

La caricature des propos et propositions vous tient lieu de réponse. C'est dans vos habitudes et ne m'étonne donc pas. Pour ce qui est du suivi de mortalité je vous laisse regarder https://www.picto-occitanie.fr/accueil/cartes, parc du Sambres, mais nul doute que vous allez trouver un "bon" argument expliquant que tout cela n'est pas grave et bien moindre que la mortalité issue de nos usages courants. Au fait, quels sont les "usages courants" qui massacrent les chauve-souris et les oiseaux protégés en Montagne Noire ?

Thomas

Le dernier suivi de grande ampleur mené par la LPO sur la mortalité aviaire estime est de 0,3 à 18 oiseaux tues par éolienne et par an, pour une moyenne à 7 oiseaux.
Vous appelez ça du massacre? Vous savez combien d’oiseaux sont tues par an sur les routes de la Montagne noire?? Posez vous la question si vous êtes si sensibles à la biodiversité. Et dans tous les cas, même si il y a effectivement un peu de mortalité, vous n’etes pas sans savoir que le réchauffement climatique mondial a des effets aussi sur la Montagne Noire et son écosystème. Et il est largement plus dommageable que l’eolien. Voir les rapports réguliers sur le déclin de la biodiversité. Alors certes il ne faut pas faire n’importe quoi et ne pas sous estimer l’impact, mais dire que l’éolien massacre les oiseaux et les chauves souris et un mensonge. Et c’est facile de jouer la dessus pour des personnes comme vous qui font semblant de se préoccuper de la biodiversité.

Patrice LUCCHINI

Quant aux "énergies alternatives prêtes à produire si un incident ou un arrêt de plusieurs tranches venait à se produire" cela ne peut en aucun cas être l'éolien à moins que vous ne sachiez comment discipliner le vent et lui ordonner de souffler lorsque cela vous arrange ... L'éolien n'est pas pilotable et sa production varie entre 1 et 100 selon les caprices d'Eole. Il faudra trouver autre chose ... Le charbon et la lignite comme en Allemagne qui dispose de 27 000 éoliennes et reste le champion européen de la production de CO² et autres GES, ou bien le gaz russe ou algérien qui comme tous les autres produit aussi des GES, par exemple ? La production électrique éolienne française en 2019 représente 6,1% de la production totale et c'est une année très ventée comme le dit Rte dans son rapport. On a passé de 5,3 à 6,1 en comparaison avec 2018 et en augmentant sensiblement la capacité installée des éoliennes terrestres. Il faudrait près de 40 000 éoliennes pour passer à 20 % de la production (aujourd'hui environ 8000). Vous les mettez dans votre jardin ?

Patrice LUCCHINI

rectification de mon message précédent : sa production varie entre 0 et 100 et non pas sa production varie entre 1 et 100...

Thomas

Vous êtes ridicule. Si vous avez ce message, pourquoi mettre en avant le solaire photovoltaïque dans votre « scénario » Reposta??
Vous n’avez toujours pas compris que l’eolien doit s’inserer a moyen termes dans un mixte varié avec du solaire, de l'hydraulique, du nucléaire, des pompes a chaleur, des EnR thermiques... et votre seul argument de la protection des « paysages » ne doit pas primer sur la nécessité de développer toutes les énergies.
Mais c’est normal quand on est limité à défendre son petit pré-carré, on manque de prise de hauteur.
Et encore une fois, l’eolien Et le solaire se substituent dans beaucoup de pays au charbon ou au fossile et permet de réduire les émissions de CO2 à l´echelle mondiale .. et donc crée indirectement des bénefices pour le climat mondial.
Bref.

Joël

N'oubliez vous pas de préciser surtout les gros bénéfices réels et scandaleux des promoteurs éoliens?
Mais moi aussi j'ai du mal avec la "prise de hauteur", désolé... Surtout s'agissant de la hauteur en bout de pales!
Bien à vous

Eric Chalhoub

Je n'y connais rien, certainement, deux questions:
Que seront devenues les eoliennesxapres 15/20 ans d'activité des friches industrielles?
Pourquoi les installateurs ne sont pas les propriétaires des terrains ou sont installées les éoliennes? pour ne pas en assurer leurs démolition?

Rblase

Les éoliennes ne sont pas indispensables, en 2018 nous exportons 80TWh et elles représentent 20TWh, ce qui veut dire que nous faisons de la vente à perte, pour chaque MWh vendu perte de 60€. Si nous ne les avions pas nous pourrions investir dans les économies d'énergies ce qui serait de loin préférable.
Encore une réponse séduction de Mme Borne pour les écologistes

Thomas

Mais bien sur. Un peu simpliste comme analyse. Dans ce cas quel interet a mettre en service Flamanville si on exporte déjà trop...

Rblase

Il faut replacer Flamanville dans la perspective du remplacement des centrales existantes. Dans la politique actuelle il n'y a aucune vision à long terme. Les éoliennes ne répondent même pas à une vision à court terme puisque nous avons déjà une production d'électricité suffisante pour répondre à la demande (bien qu'avec la fermeture de Fessenheim nous allons devoir importer de l'électricité allemande carbonée) et celle-ci est pratiquement décarbonée. Il est évident que allons devoir remplacer les centrales existantes, non pas par des éoliennes (dans 20 à 30 ans il ne restera plus que des mats immobiles) mais par des centrales nucléaires plus performante et plus sécuritaires. Le programme Astrid était développé pour cela et pour l'instant l'état a décidé de le stopper. Dans 20 ans nous aurons donc des centrales nucléaires Russes , chinoises ou made in USA.

Thomas

Fermeture Fessenheim et import électricité allemande: ah je veux bien voir votre analyse détaillée des échanges qui vous fait dire ça.
Vous parlez de vision long terme mais regardez les scenarios mondiaux a 2050: aucun ne predisent une augmentation massive du nucléaire car la technologie est coûteuse, complexe et demande d’avoir des conditions géographiques et politiques favorables. Donc si on veut decarboner la production de l’electricite, le nucléaire est quasi inopérant.
Par ailleurs, pour la France, voyez le temps et l’argent nécessaire si il fallait remplacer les centrales actuelles par de nouvelles. Il faudrait s’y prendre dès maintenant et en termes de financement, qui le ferait?? EDF est déjà limite avec Hinkley Point... Nous ne sommes plus dans les années 1970 et même EDF n’imagine pas un tel scénario.
Donc soyons réalistes et arrêtons de croire que seul le nucléaire est efficace pour produire decarboné. Je rappelle encore que les ENR produisent plus que le nucléaire au niveau mondial et les investissements EnR vs nucléaire sont sans comparaison. Même en Chine qui développe massivement l’eolien.
En France dans 20 ans on démontera les machines anciennes en 2 jours, on les recyclera à 90% et on les remplacera pas des plus puissantes. C’est aussi ça la force des EnR, c’est qu’il ne faut pas 20 ans pour démanteler et pas de souci de déchets...

Rblase

il ne faut pas empêcher les rêveurs de rêver, mais la physique sera le juge de paix (ou de guerre) en final.

Thomas

Oui bien sûr.
Faire croire que ceux qui soutiennent le nucléaire sont des réalistes compétents éminents scientifiques et les autres des doux rêveurs. Du classique.
Il y a la physique mais il y a aussi la technique. Et 3 accidents graves en moins de 40 ans ou 10 ans de retard sur un chantier EPR montrent que la technique a ses limites...
Il faut simplement faire de tout quand il n’y a pas de solution miracle. Et certains ont du mal à l’admettre, c’est dommage.
Pour en revenir au sujet, combien des membres de ces associations anti éoliens se battent avec autant de ferveur pour abolir le pétrole dans nos usages?? Combien pour monter au créneau et dire qu’on doit remplacer les camions par les trains, etc. Très peu probablement. Le paysage est hautement plus important que le climat ça c’est sûr.

Daniel SCHRICKE

La tendance à la mode "écolo" est de tacler systématiquement le nucléaire, le plus souvent, en disant n'importe quoi ! Mais, les chiffres sont les chiffres, et sont incontournables ! Je me méfie toujours des certitudes de ceux qui ne connaissent pas les problèmes, et je préfère les doutes des "sachant" scientifiques, qui se basent sur des faits, plutôt que sur des sentiments ou des opinions (voire des dogmes !). Par exemple, vous affirmez qu'en matière de CO² le nucléaire est inopérant ! Je me permets de vous rappeler que cette "opinion" est largement contredite par les faits ! Le nucléaire reste, en effet, le mode de production le moins émetteur, après l'hydraulique ! Personne n'a dit que (je cite) "seul le nucléaire est efficace pour produire décarboné" ! Mais force est de constater que la France, grâce à son important parc nucléaire reste l'un des "meilleurs élèves" de l'Europe en matière d'émission par Mwh ! (bien meilleur en particulier, que l'Allemagne qui est le "champion des ENR" !). Je cite également quelques chiffres, parfaitement vérifiables: Une seule tranche nucléaire (et la plupart de nos centrales comportent entre deux et 6 réacteurs !) produit autant (en Mwh) que environ 2500 éoliennes de 2Mw ! (qui, en outre, ne produisent que quand il y a du vent !) Je ne suis pas convaincu qu'au niveau investissement, il y ait un gros écart entre les deux solutions ! Et, en tous cas, ce qui est sur (et vérifiable !), c'est que la solution "éolienne" est beaucoup plus consommatrice de béton et d'acier que la solution nucléaire ! (selon les auteurs le rapport se situe entre 10 et 20 !) . Vous affirmez, enfin que la Chine développe massivement l'éolien ! Bien ! Mais elle investit beaucoup plus encore en nucléaire, et ce pays a su, lui, en se basant sur l'ingenierie développée par EDF, construire et mettre en service en 3 ans 2 centrales de type EPR, qui fonctionnent parfaitement bien ! Il y a 20 ans, nous avions 20 ans d'avance sur eux dans ce domaine, et aujourd'hui, grâce à ses détracteurs systématiques, notre nucléaire est "à la remorque" de la Chine ! Un comble ! Et tout ça pour satisfaire des lobbys qui nous bradent des éoliennes inutiles, fabriquées partout... sauf en France !... Une ultime remarque concernant, selon vous, le démantèlement facile des éoliennes: d'accord avec vous en ce qui concerne la partie "émergée" de ces machines ! Mais quid des 500 à 1500 tonnes de béton armé enfouies au pied de chaque éolienne ? Qui sera chargé de leur démantèlement , Bonne question n'est-ce-pas ?
Dormez bien ! nos "écolos" veillent !

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.