Irak : deux tirs de roquette en 48 heures contre un champ gazier

  • AFP
  • parue le

Une roquette de type Katioucha s'est abattue vendredi à proximité d'un complexe gazier du nord de l'Irak, la deuxième en 48 heures, sans faire de blessé ni de dégâts matériels, a-t-on appris auprès de responsables locaux.

L'attaque, non revendiquée, visait le complexe gazier de Kor Mor qui appartient à Dana Gas, une firme énergétique des Emirats arabes unis, a déclaré à l'AFP un officier des Assaïch, la police du Kurdistan d'Irak, sous le couvert de l'anonymat.

Le champ de gaz se trouve entre les villes de Kirkouk et de Souleimaniyeh, dans une zone gérée par les autorités de la région autonome du Kurdistan d'Irak.

"La roquette n'a fait aucun blessé et n'a pas endommagé les installations", a précisé l'officier de police.

Sediq Mohammed, chef du district voisin de Qadr Qaram, a confirmé qu'il n'y avait eu ni victimes ni dégâts, dans une déclaration à l'AFP.

Mercredi, une première attaque non revendiquée à la roquette Katioucha a visé le même complexe gazier, sans faire, là non plus, ni blessé, ni dégâts matériels.

Ces dernières semaines, des sites d'exploitation d'hydrocarbures implantés au Kurdistan d'Irak ont été la cible de tirs de roquettes, qui n'ont pas été revendiquées.

En avril et mai, des tirs de roquettes ont visé la raffinerie de pétrole de Kawergosk, l'une des plus importantes de cette région autonome kurde riche en pétrole, située au nord-ouest d'Erbil, la capitale du Kurdistan d'Irak.

Modération des commentaires

Les commentaires sont désactivés sur notre site durant la période estivale (jusqu’au lundi 29 août) afin d’éviter les spams en l’absence d’un modérateur.

Nous vous remercions de votre compréhension et vous souhaitons un bel été.

La rédaction