À la COP28, TotalEnergies signe un accord pour un projet éolien géant au Kazakhstan

  • AFP
  • parue le

Le PDG de TotalEnergies a signé lundi, à l'occasion de la COP28 à Dubaï, un accord d'investissement avec le Kazakhstan portant sur un projet géant éolien qui permettra d'alimenter en électricité un million d'habitants de ce pays.

Ce contrat d'investissement d'1,4 milliard de dollars a été signé par le patron de TotalEnergies, Patrick Pouyanné, et le ministre de l'Energie du Kazakhstan, Almassadam Satkaliev, en présence du président de ce pays, Kassym-Jomart Tokaïev.

"La signature de cet accord va permettre de lancer le projet Mirny qui participera au triplement de notre production d'électricité de 33 TWh (en 2022, NDLR) à plus de 100 TWh d'ici 2030", a déclaré M. Pouyanné, dont l'entreprise produit de l'électricité à partir de parcs éoliens et solaires et de centrales au gaz.

M. Pouyanné a précisé en outre que son groupe "soutient" l'appel lancé vendredi à Dubaï par 110 pays à tripler les énergies renouvelables d'ici à 2030.

L'accord sur le projet Mirny a été signé sur le site de la conférence climatique de l'ONU à Dubaï, où les Etats doivent s'entendre sur un accord mondial pour réduire les émissions carbone et limiter le changement climatique causé par les activités humaines.

Situé dans la région de Zhambyl (sud du Kazakhstan), le projet prévoit la construction d'un parc éolien terrestre d'une capacité de 1 GW comprenant 160 éoliennes associées à un système de stockage par batterie de 600 MWh, utilisé en complément pour gérer l'intermittence de cette énergie.

Il s'agit du "plus grand projet éolien jamais initié au Kazakhstan", selon TotalEnergies, qui prévoit de multiplier par 5, de 22 GW aujourd'hui à 100 GW en 2030 ses capacités renouvelables installées.

Le groupe, régulièrement critiqué pour ses investissements dans les énergies fossiles, développera le projet, à hauteur d'une participation de 60%, en partenariat avec le National Wealth Fund Samruk-Kazyna et la National Company KazMunayGas, qui détiendront chacun une part de 20%. L'accord vient compléter le contrat de vente d'électricité sur 25 ans à l'Etat du Kazakhstan annoncé en juin par le groupe.

En marge des négociations climatiques à Dubaï, la COP est aussi l'occasion pour nombre d'entreprises de faire des annonces sur leur stratégies environnementales.

"En tant qu'entreprise du secteur de l'énergie, TotalEnergies a été invitée à la COP 28 par la présidence émiratie", a précisé à l'AFP le groupe, qui prévoit d'annoncer d'autres "partenariats" dans les prochains jours à Dubaï.

Commentaires

M

Vas-y Patrick !
Ce ne sera jamais assez pour les activistes.
Mais cela montre le bon exemple et challengent les autres compagnies pétrolières qui feraient bien de s'en inspirer...

ant

C'est bien d'investir aussi dans le stockage pas batterie pour gérer l'intermittence. 600MWh c'est énorme, on se rend à peine compte de ce que cela représente, mais c'est indispensable pour que le projet soit viable. Evidemment tout sera Made In China dans un pays comme le Kazakhstan.

Albatros

Bravo et immense respect à Total et à son PDG, tellement décrié par les rageux de l'écologisme malthusien.

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.