L'élection présidentielle au Kazakhstan fixée au 20 novembre

  • AFP
  • parue le

Une élection présidentielle censée entamer une "remise à zéro" du système politique au Kazakhstan, pays autoritaire d'Asie centrale et allié de Moscou, a été fixée au 20 novembre prochain, selon un décret publié mercredi par la présidence.

"L'élection anticipée aura lieu le 20 novembre 2022", peut-on lire sur le décret signé par le président Kassym-Jomart Tokaïev. Le 1er septembre, M. Tokaïev, au pouvoir depuis juin 2019, avait proposé d'organiser une élection présidentielle "cet automne" dans ce pays riche en hydrocarbures et qui est l'un des principaux alliés de la Russie.

Dans un message écrit aux Kazakhs, le président a indiqué mercredi que "ces élections lancent un cycle électoral qui conduira à une remise à zéro radicale de tout le système politique". "Cette année est devenue une année de transformations globales et de véritable renouveau" pour le Kazakhstan, s'est-il félicité, malgré des émeutes meurtrières qui ont éclaté en janvier, à la suite de manifestations pacifiques contre la hausse des prix du carburant, faisant plus de 230 morts.

Selon M. Tokaïev, "un équilibre optimal entre les branches du pouvoir s'est formé" ces derniers mois et "la redistribution d'un certain nombre de pouvoirs du président au Parlement est achevée", a-t-il affirmé.

Samedi dernier, M. Tokaïev avait signé une loi qui rend à la capitale du Kazakhstan son ancien nom d'Astana, rompant ainsi avec l'héritage de l'ex-président Noursoultan Nazarbaïev qui l'avait nommée Nur-Sultan en 2019, après être resté près de 30 ans au pouvoir. Le président kazakh avait aussi validé au passage la réduction du mandat présidentiel à sept ans non renouvelables, contre cinq ans renouvelables deux fois de suite jusque-là.

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.