Newsletters des énergies

Orano: résiliation d'un projet d'usine de recyclage de plutonium aux États-Unis

  • AFP
  • parue le

Les autorités américaines ont signifié à Orano l'annulation de la construction d'une usine de recyclage de plutonium aux États-Unis, a indiqué lundi un porte-parole du groupe français à l'AFP.

"Nous avons reçu une notification de la part des autorités américaines résiliant l'usine de recyclage aux États-Unis", a indiqué un porte-parole d'Orano (ex-Areva). Orano était majoritaire (30%) dans ce projet sur le site de Savannah River à Aiken, en Caroline du Sud. Il s'agit d'une résiliation unilatérale "pour convenance" de la part des autorités américaines, précise Orano.

L'usine devait servir à réutiliser le surplus de plutonium d'origine militaire pour en faire du combustible MOX utilisable dans des centrales nucléaires américaines afin de produire de l'électricité.

Les travaux avaient débuté en 2007 et le chantier avait connu des retards. Selon Orano, 90% des équipements ont été fournis et payés. Le groupe estime ainsi que l'annulation ne devrait avoir pas ou peu de conséquences pour ses comptes.


Commentaires

Certes, c'est une annulation qui n'aura pas de conséquences financières majeures puisqu’ils ont payés la plus grande partie, mais cela n'est guère un bon signe pour la diminution de la prolifération militaire de l'arme nucléaire.

Ils ne veulent que relancer la course a l'armement ou je ne vois pas les raisons d'un tel revirement. Donc, les États-Unis critiquent les pays qui veulent se doter de l'arme atomique, justement pour se protéger des états-unis belliqueux, et dans le même temps donne un signe de volonté ne pas diminuer la prolifération chez eux. Un signe de domination qui devra être ajouté a leur décisions historiques vers la volonté impérialiste de détruire ce qui ne peux leur appartenir.

Comme toujours, ils sont dans le "faites ce que je vous dit de faire mais ne faites pas comme nous".
Hypocrites, malveillants, impérialistes et dominateurs. Cette fédération d'état est la plaie de ce monde.
Aux Etats-Unis l'usine de retraitement qui devait être construite par Orano (ex-Areva) et son partenaire américain dans le cadre de Mox Services et qui vient d'être annulée, aurait coûté environ 48 milliards de dollars en plus des 7,6 milliards déjà dépensés.

De plus Duke Energy qui a annoncé récemment n'ajouter aucune centrale nucléaire aux Etats-Unis car "ce n'est plus compétitif comparé aux énergies renouvelables" et qui envisageait d'utiliser le mox comme combustible, avait fait savoir après une série de tests défaillants qu’il ne choisirait pas cette solution.

L'administration Trump, comme l'administration Obama avant elle, préfère donc mélanger les 34 tonnes de plutonium mortel - assez pour fabriquer environ 8 000 armes nucléaires - avec une substance inerte et l'enfouir sous terre dans la Waste Isolation Pilot Plant (WIPP) au Nouveau Mexique.

Le feuilleton d'Orano (ex-Areva) ne semble pour autant pas terminé avec une possible amende de 24 milliards d'euro par la justice américaine :

https://www.capital.fr/entreprises-marches/affaire-areva-la-monstrueuse-amende-qui-menace-la-france-1308725

.

Ajouter un commentaire