Plastique: les industriels européens vont intensifier le recyclage d'ici 2050

  • AFP
  • parue le

Les industriels européens du plastique (hors pneumatiques et textiles) vont fortement intensifier le recyclage, qui devrait représenter 43% de leur production totale en 2050 contre 9% actuellement, afin de réduire leurs émissions de CO2, ont-ils indiqué jeudi.

A deux semaines du troisième round de négociations onusiennes internationales sur la lutte contre la pollution plastique --du 13 au 19 novembre à Nairobi au Kenya-- l'association Plastics Europe, lobby européen du secteur qui réunit une centaine d'industriels dans 27 pays de l'UE plus la Norvège, la Grande-Bretagne et la Suisse et produisant plus de 90% de tous les polymères en Europe, a présenté jeudi sa "feuille de route" et ses engagements pour "accélérer la transition vers des plastiques circulaires".

Ce document, qui sera présenté aux pouvoirs publics, "trace une voie pour réduire les émissions globales de gaz à effet de serre de l'écosystème des plastiques de 28% d'ici 2030" et atteindre "zéro émission nette d'ici 2050", a indiqué Plastics Europe au cours d'une conférence de presse à Paris.

La profession demande au passage à l'Union Européenne "un cadre clair" qui favorise les marchés circulaires et les investissements industriels en Europe "plutôt que de freiner la transition du secteur".

En 2050, selon le document, les industriels européens devraient produire 15 millions de tonnes de plastique recyclé via des procédés mécaniques traditionnels contre 5 actuellement, et 12 millions de tonnes via des procédés chimiques contre zéro actuellement.

Au total, le recyclé représentera 43% de la production totale, selon les projections présentées, contre 9% en 2021.

Par ailleurs, Plastics Europe mise aussi sur le développement du plastique fabriqué à partir de biomasse (canne à sucre, céréales ou autres végétaux), qui devrait atteindre 11 millions de tonnes en 2050, soit 18% du total, contre 2% en 2021.

En incluant aussi 3 millions de tonnes de plastique issu de la réutilisation de CO2 capturé, les industriels estiment que 65% de leur production sera "circulaire" en 2050 contre 12% actuellement.

Ce qui implique qu'à cette date, le plastique issu de sources fossiles comme le pétrole devrait encore représenter 35% de la production européenne, à 22 millions de tonnes, selon les projections de la profession.

Ce chiffre illustre néanmoins le tournant amorcé par l'industrie du vieux continent, car l'Europe a produit 58,7 millions de tonnes de plastique neuf en 2022, dont 80,3% viennent de produits pétroliers, selon Plastics Europe.

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.