Production d'oxygène : Air Liquide investit 100 millions d'euros dans une usine en Chine

  • AFP
  • parue le

Le groupe de gaz industriels et médicaux Air Liquide va investir "environ 100 millions d'euros" dans une nouvelle unité de production en Chine, avec l'entreprise chinoise de sidérurgie Jiangsu Shagang Group, a-t-il annoncé dans un communiqué vendredi.

Ce montant sera consacré à la construction d'une unité de séparation des gaz de l'air (ASU) à Zhangjiagang City, dans la province de Jiangsu, dans l'est du pays, où le groupe exploite déjà deux autres usines.

Cette nouvelle unité, dont le démarrage est prévu pour 2023, pourra produire jusqu'à 3 800 tonnes par jour d'oxygène, portant la capacité totale de production d'oxygène sur le site à plus de 8 000 tonnes par jour. "Il s'agit de la plus grande ASU au monde destinée à l'industrie sidérurgique, ainsi que de la plus grande ASU d'Air Liquide en Chine", a affirmé le groupe dans son communiqué.

Cette nouvelle ASU devrait notamment permettre d'approvisionner en oxygène les hôpitaux locaux.

Elle sera "conçue pour utiliser de l'énergie bas-carbone", afin de "réduire l'empreinte carbone" du groupe sur le site.

L'unité de séparation des gaz de l'air produira également du krypton et du xénon, deux gaz rares utilisés notamment pour l'imagerie médicale, les lasers, ou encore pour la production de semi-conducteurs, en pénurie depuis plusieurs mois à cause de la pandémie de coronavirus.

Le contrat, signé pour une durée de 20 ans, "renforce le partenariat de long terme établi en 2007 entre Air Liquide et Shagang Group", selon François Abrial, membre du comité exécutif du groupe Air Liquide, en charge de la région Asie-Pacifique.

Air Liquide avait déjà annoncé le 24 juin l'acquisition du "plus grand site de production d'oxygène au monde", en Afrique du sud, avec 16 ASU, pour environ 480 millions d'euros.

Ajouter un commentaire

Suggestion de lecture