Une extension tarifaire pour développer le photovoltaïque

  • AFP
  • parue le

Une nouvelle mesure tarifaire a été prise pour faciliter la mise en oeuvre de projets photovoltaïques sur les grandes toitures, et contribuer ainsi au déploiement de cette énergie en France, selon un arrêté paru vendredi au JO.

Tous les projets de moins de 500 kilowatts (kW), soit 5.000 m³ de surface, auront ainsi directement droit à un tarif d'achat, sans avoir besoin de passer par un appel d'offres. Jusqu'ici, ce seuil était bien plus bas, à 100 kW.

Cette mesure veut simplifier l'installation de grandes surfaces de panneaux sur des terrains déjà bâtis, par exemple les toits de bâtiments agricoles, entrepôts, centres commerciaux... tout en limitant la consommation d'espace naturel et l'artificialisation des sols, a expliqué le ministère de la Transition écologique.

L'arrêté prévoit aussi un bonus tarifaire pour l'intégration paysagère, visant l'installation de tuiles photovoltaïques.

La filière s'est félicitée de cette décision.

"Nul doute que cet arrêté donnera un élan", a estimé le Syndicat des énergies renouvelables (SER), relevant "la forte dynamique déjà constatée depuis le début de l'année".

Enerplan, le syndicat des professionnels du solaire, a appelé la profession à "se saisir de cette opportunité", "revendication de longue date de la filière", se félicitant aussi de ce niveau tarifaire à 98 euros/MWh et de la stabilité annoncée des tarifs sur les premiers trimestres.

"C'est une excellente nouvelle", a réagi le président d'Enerplan, Daniel Bour.

Le pays compte près de 12 gigawatts (GW) de puissance solaire installée. Cette capacité devra être triplée en sept ans, pour atteindre l'objectif de la feuille de route énergétique du pays (35 à 44 GW en solaire d'ici 2028).

Ajouter un commentaire

Suggestion de lecture