États-Unis : deux géants énergétiques renoncent à un gazoduc controversé

  • AFP
  • parue le

Deux géants américains de l'énergie qui prévoyaient de construire un gazoduc traversant la chaîne montagneuse des Appalaches, Duke Energy et Dominion Energy, ont annoncé dimanche avoir renoncé à ce projet controversé.

Dominion Energy a par la même occasion fait part de son intention de céder ses actifs dans le transport et le stockage de gaz naturel à la holding de l'homme d'affaires américain Warren Buffett pour 9,7 milliards de dollars. La société, en partenariat avec Duke Energy, avait annoncé en 2014 son intention de construire le gazoduc Atlantic Coast Pipeline.

Mais "les retards et l'incertitude grandissante sur les coûts (...) menacent la viabilité économique du projet", estiment les deux entreprises dans un communiqué commun.

Le gazoduc, qui devait traverser la chaîne de montagnes des Appalaches, s'était notamment attiré les critiques et les poursuites judiciaires d'organisations de protection de l'environnement. La Cour suprême avait tranché en juin en faveur des deux compagnies. Un autre procès est cependant en cours et contribue, entre autres facteurs, "à rendre le projet trop incertain pour justifier d'y investir encore plus de l'argent de nos actionnaires", estiment Duke Energy et Dominion Energy.

À cause de problèmes juridiques, le coût anticipé du projet est passé de 4,5 ou 5 milliards de dollars à 8 milliards de dollars, affirment-elles. S'il était mené à bien, le projet devrait par ailleurs entrer en service début 2022, ce qui représenterait un retard de trois ans et demi par rapport aux projections initiales.

La décision de renoncer à ce gazoduc "reflète l'insécurité juridique croissante qui surplombe le développement des infrastructures énergétiques et industrielles à grande échelle aux États-Unis", ont déploré les patrons des deux entreprises, cités dans le communiqué.

Outre l'abandon de ce projet, Dominion Energy prévoit de se délester de 7 700 miles (12 400 kilomètres) de gazoduc ainsi que 25,5 milliards de m3 d'espaces de stockage de gaz naturel en les cédant à la holding de M. Buffett, Berkshire Hattaway.

La transaction inclut également la cession de 25% du terminal méthanier de Cove Point, dans le Maryland, sur la côte est des États-Unis, d'où est exporté du gaz naturel à l'étranger.

Berkshire Hattaway, qui gère déjà plus de 100 milliards de dollars d'actifs dans le secteur de l'énergie, va reverser 4 milliards de dollars en espèce à Dominion et reprendre pour 5,7 milliards de dollars de dettes. C'est la première grosse acquisition de la holding de M. Buffett, connu pour ses prises de participation dans des grandes entreprises à des moments difficiles, depuis le début de la pandémie et de la crise économique qui en a découlé.

Ajouter un commentaire