Chiffres clés des énergies renouvelables - édition 2023

  • Source : Ministère de la Transition énergétique

En 2022, les énergies renouvelables ont compté en France pour 14% de la consommation d’énergie primaire (contre 8,8 % dix ans plus tôt) mais pour 20,7% de la consommation finale brute d’énergie selon les règles de calcul européennes(1) (rappel ici sur la comptabilité de l'énergie primaire et l'énergie finale), selon la publication « Chiffres clés des énergies renouvelable - édition 2023 » mise en ligne fin octobre par le ministère de la Transition énergétique.

Dans ce rapport consultable ci-après, sont présentés les grands ordres de grandeur concernant la dizaine de filières renouvelables, aux premiers rangs desquelles le bois énergie et l'hydroélectricité en France (même si « l’éolien et les pompes à chaleur sont parmi celles qui progressent le plus ces dernières années »).

Cette publication rappelle également les grands objectifs (issus de la loi énergie-climat de 2019) à l'horizon 2030 concernant les énergies renouvelables en France : 40% d'électricité d'origine renouvelable (contre près de 28% en 2022), 38% de chaleur et de froid d'origine renouvelable (contre 27,2%), 15% d'énergies renouvelables dans le secteur des transports (contre 8,9). « Depuis 2005, la progression des énergies renouvelables a été soutenue pour chacun de ces usages : la part des énergies renouvelables sʼest accrue de 14 points dans lʼélectricité, de 15 points dans la chaleur et le froid et de 7 points dans les transports », note le ministère.

Lire l'étude :
Chiffres clés des énergies renouvelables - édition 2023
Sources / Notes
  1. Calcul selon les règles de la directive européenne (UE) 2018/2001, dite RED II.

Sur le même sujet