Chiffres clés

À fin 2020, 442 réacteurs nucléaires étaient opérationnels dans le monde selon l’AIEA. Avec une production de 2 553 TWh, ils ont généré 10,2% de l'ensemble de la production mondiale d'électricité en 2020.

En 2019, les énergies fossiles ont encore compté pour 80,9% de la consommation mondiale d'énergie primaire, contre 87% en 1973 selon l'AIE.

Les tarifs réglementés de vente de gaz d'Engie ont augmenté de 15,8% entre début 2019 et septembre 2021 (hors taxes).

En Norvège, 71,9% des voitures neuves vendues en août 2021 étaient des véhicules à batterie selon le Conseil d’information sur le trafic routier (OFV).

En 2020, les énergies fossiles ont compté pour 83,1% de la consommation mondiale d'énergie primaire et pour 61,3% de la production mondiale d'électricité.

Entre 2021 et 2030, la puissance cumulée du parc hydroélectrique mondial pourrait augmenter de 17% selon les projections de l'AIE.

L'hydroélectricité satisfait plus de 50% de la consommation nationale d'électricité dans 35 pays différents.

L'Allemagne va atteindre en juillet 2021 son objectif d'un parc automobile d'un million de voitures électriques, selon le ministre de l'Économie Peter Altmaier.

La part des énergies fossiles dans la consommation mondiale d'énergie finale est « aussi élevée qu'il y a dix ans (80,2% en 2019 contre 80,3% en 2009) et la part des énergies renouvelables n'a que légèrement augmenté » selon le réseau REN21.

En 2020, les ménages français ont en moyenne payé leur gaz 13% plus cher que les habitants du reste de l’Union européenne.

Les investissements mondiaux liés à l'énergie pourraient atteindre 1 900 milliards de dollars en 2021 selon l'AIE.

En 2019, près de 759 millions de personnes dans le monde n'avaient pas accès à l'électricité, dont 570 millions vivant en Afrique.