Ordres de Grandeur

Les émissions mondiales de méthane se sont élevées à près de 592 millions de tonnes en 2017, ce qui correspond à une hausse de 9% par rapport à 2006 selon les dernières données du Global Carbon Project.

En 2021, le soutien à la production d'électricité d'origine renouvelable en France métropolitaine continentale pourrait s'élever à presque 5,7 milliards d'euros selon la CRE.

Les énergies fossiles ont encore compté pour 84,3% de la consommation mondiale d'énergie primaire en 2019, selon le BP Statistical Review of World Energy.

À fin 2019, plus de 35% des ménages consommant du gaz en France disposaient encore d’un contrat au tarif réglementé.

En 2019, près de 2,1 millions de voitures électriques légères ont été vendues dans le monde, dont 47% en Chine.

En 2019, la consommation américaine de charbon a baissé de 15% par rapport à 2018 et atteint son plus bas niveau depuis 1964.

Aux États-Unis, la consommation d'énergies renouvelables a dépassé en 2019 celle de charbon, « pour la première fois depuis plus de 130 ans » selon l'EIA.

Selon l’AIE, les investissements mondiaux dans l'énergie pourraient chuter de 20% en 2020, par rapport au niveau de 2019.

Selon l'Agence nationale des fréquences en France, les valeurs maximales des ondes émises par les compteurs électriques Linky sont plus de 20 fois inférieures aux limites réglementaires.

En 2019, le parc solaire photovoltaïque de l’Union européenne a produit près de 131,8 TWh selon EurObserv’ER. L'Allemagne et l'Italie ont compté pour plus de la moitié de cette production.

En 2020, la consommation mondiale d’énergie primaire pourrait baisser de près de 6% selon les estimations de l'AIE.

En France métropolitaine continentale, la PPE fixe pour objectif de réduire la consommation finale d’énergie de 7,5% en 2023 et de 16,5% en 2028 par rapport au niveau de 2012.