Newsletters des énergies

États-Unis : les réserves de pétrole et de gaz révisées à la baisse

parue le
Reserves américaines de pétrole et de gaz naturel

L’EIA prévoit une nouvelle révision à la baisse des réserves américaines de pétrole et de gaz en 2016 mais beaucoup moins marquée qu'en 2015. (©Anadarko)

Les réserves américaines de pétrole et de gaz ont respectivement « baissé » de 11,8% et 16,6% en 2015 selon les dernières données publiées hier par l’EIA américaine. Cette réévaluation à la baisse est liée à la baisse des cours de ces hydrocarbures. Explications.

Chute des cours, baisse des réserves

Les réserves de pétrole brut et de condensats des États-Unis sont estimées à 35,2 milliards de barils à fin 2015, contre 39,9 milliards de barils à fin 2014 (-11,8%). Cette baisse est essentiellement due à la baisse des cours du pétrole, les prix moyens du baril de West Texas Intermediate (référence du brut en Amérique du Nord) ayant diminué de 47% entre 2014 et 2015. Parallèlement, les réserves américaines de gaz naturel ont diminué de 16,6% en 2015 alors que les prix moyens baissaient d’environ 42% sur les marchés.

Notons que les producteurs américains ont joué un rôle central dans cette chute des cours du pétrole et du gaz en augmentant fortement l'exploitation de leurs ressources « non conventionnelles ». Sous l’effet en particulier du développement des huiles et gaz de schiste, les réserves de pétroles et de gaz naturel des États-Unis avaient d’ailleurs augmenté de plus de 9% en 2014.

Malgré une résilience inattendue face à la chute des cours, les producteurs américains ont réduit leurs plans de développement en 2015 et révisé à la baisse le niveau de leurs réserves exploitables dans les conditions économiques du moment. La remontée des cours, amorcée avec les accords successifs des membres de l’OPEP (30 novembre 2016) et des pays non-OPEP (10 décembre 2016), est toutefois susceptible de faire remonter les réserves américaines avec un décalage dans le temps.

Evolution des réserves US de pétrole et de gaz

Les réserves prouvées de gaz naturel aux États-Unis ont plus que doublé au cours des 20 dernières années. (©Connaissance des Énergies, d’après EIA)

La carte des réserves américaines par État

Malgré la réévaluation à la baisse de leurs réserves pour des raisons économiques, les États-Unis ont maintenu un niveau de production pétrolière et gazière très élevé en 2015. La production de brut et de condensats a augmenté pour la 7e année consécutive en 2015 (+ 7%) et celle de gaz naturel a connu une dixième année consécutive de hausse (+ 4%).

Précisons que la production tout comme les réserves d’hydrocarbures aux États-Unis sont concentrées dans un nombre limité d’États américains. Le Texas dispose de loin des plus grandes réserves de pétrole et de gaz naturel du pays (près de 37% des réserves nationales pour le pétrole, un peu plus d’un quart pour le gaz naturel). S’il était un pays, le Texas ferait par ailleurs partie des dix principaux producteurs de pétrole et de gaz dans le monde.

Répartition des réserves américaines de pétrole par État

Répartition des réserves américaines de pétrole par État (©Connaissance des Énergies, d’après EIA)

Répartition des réserves américaines de gaz naturel par État

Répartition des réserves américaines de gaz naturel par État (©Connaissance des Énergies, d’après EIA)