EDF Energies renouvelables

L'immense centrale photovoltaïque de Toul-Rosières, en Lorraine, est exploitée par EDF EN. (©EDF - Philippe Eranian)

Définition et catégories

EDF Energies Nouvelles (EDF EN) est une société française, filiale à 100% du groupe EDF depuis le 16 août 2011. Son activité est principalement axée sur la production d’électricité à partir d’énergies alternatives, en particulier à partir des filières éolienne et solaire photovoltaïque.

EDF EN investit également dans plusieurs autres filières telles que les énergies réparties, la biomasse et les biocarburants. Historiquement, l’énergie hydraulique constitue le premier domaine d’expertise de l’entreprise.

Fonctionnement technique ou scientifique

EDF EN intervient à chaque étape de la production d’électricité à partir d’énergie renouvelable. Son activité est structurée autour de 3 métiers principaux :

  • le développement de projet : étude de faisabilité technique, étude des intérêts locaux, analyse des contraintes de l’environnement, gestion des démarches administratives ;
  • la réalisation de projet : négociation des contrats de vente d’électricité, montage des projets de construction et suivi des différents chantiers de construction ;
  • l’exploitation et la maintenance de ses parcs éoliens et solaires : suivi de la production d’électricité, supervision des centrales, gestion de la maintenance ;
  • la vente de projets clés en main : cession à des tiers investisseurs (énergéticiens, fonds d’investissement en infrastructures) de projets développés et construits par EDF EN.

L’activité d’EDF EN est principalement centrée sur les filières éoliennes et solaires photovoltaïques : la puissance des parcs éoliens et solaires constitue 93% des capacités électriques installées d’EDF EN dans le monde.

Filière éolienne

L’énergie éolienne est le principal moteur de croissance d’EDF EN, avec une puissance installée de 2 923 MW dans le monde en 2010. Cette puissance équivaut à 85% de la capacité installée totale d’EDF EN.

Rappelons que la production d’une éolienne de 1 MW peut satisfaire en France les besoins électriques domestiques hors chauffage de 1 000 foyers en moyenne, soit près de 2 500 personnes(1).

Filière solaire photovoltaïque

Depuis 2007, la filière solaire photovoltaïque est devenue le second axe prioritaire d’EDF EN. Elle s’élève à 8% de sa capacité installée totale dans le monde. Celle-ci a plus que triplé entre 2009 et 2010, avec 267 MWc de capacité totale installée et 162,2 MWc en cours de construction au 31 décembre 2010.

EDF EN réalise des projets de centrales solaires au sol et intégrées en grandes toitures. Elle propose également des installations solaires photovoltaïques pour les entreprises et les résidences des particuliers via sa filiale EDF ENR.

Les 7% restants de la capacité installée totale d’EDF EN reposent sur d’autres filières. Citons notamment l’énergie hydraulique (3,8% de la capacité installée d’EDF EN), la biomasse (1,6%), le biogaz (0,8%) et la cogénération (0,6%). 

Enjeux par rapport à l'énergie

Le marché des énergies renouvelables est en forte croissance en France et dans le monde et EDF EN a multiplié son bénéfice net par plus de 100 entre 2001 et 2010(2).

L’entreprise est confrontée à la problématique centrale de subvention des outils de production d’énergie alternative. Par exemple en France, l’énergie solaire photovoltaïque bénéficie, dans un premier temps, de la volonté de développement des énergies renouvelables dans le cadre du Grenelle Environnement et des objectifs européens à échéance 2020(3). La mise en place d’un tarif de rachat de l’électricité photovoltaïque par EDF suscite d’abord un engouement particulier : la puissance totale demandée en France entre 2008 et 2009 est multipliée par 50. En mars 2011, le gouvernement français décide de diminuer de 20% ce tarif de rachat par rapport au tarif du 1er septembre 2010. Les installations de plus de 100 kWc font désormais l’objet d’appels d’offre et la France limite le développement de l’énergie photovoltaïque à une puissance installée de 500 MW par an.

EDF EN se trouve également confrontée aux problématiques d’acceptabilité locale, lors de l’implantation d’installations éoliennes ou solaires. Des contrats peuvent par exemple être affectés par des considérations de nuisance liées à l’éolien. Dans tous les pays, EDF EN doit par exemple prendre en compte les inquiétudes exprimées par les autorités de protection environnementale concernant l’impact des projets éoliens sur les habitudes migratoires des espèces aviaires (ex : annulation de contrat par le groupe américain Xcel Energy en avril 2011)(4). Dans le cas de l’énergie solaire, les chambres d’agriculture peuvent contester le développement d’installations photovoltaïques sur des terres agricoles(5).

Enfin, EDF EN est également soumise aux incertitudes de l’évolution technologique dans un contexte d’évolution permanente : l’entreprise doit opérer le choix de la technologie la plus adaptée aux futures exigences en termes de rendement, de prix, de durabilité et d’impact sur l’environnement. C’est particulièrement le cas dans l’énergie solaire.

Acteurs majeurs

Pâris Mouratoglou est le Président du Conseil d’administration d’EDF EN (septembre 2011). David Corchia est le Directeur Général.

Depuis le 16 août 2011, EDF EN est détenue à 100% par EDF(6). Jusqu’à fin juin 2011, son capital appartenait à hauteur de 50% à EDF, à 25,1% au groupe familial de Pâris Mouratoglou et 24,9% était coté à la bourse de Paris (capital flottant). En avril 2011, EDF a lancé une offre sur les titres EDF EN qu'elle ne détenait pas.

Unités de mesure et chiffres clés

Au 31 décembre 2010, EDF EN emploie environ 1700 personnes (hors EDF ENR) en France et à l’international (contre moins de 100 personnes en 2001)(7).

En 2010, EDF EN réalise un chiffre d’affaires de 1,57 milliard d’euros et 106,1 millions d’euros de bénéfices nets. Ces bénéfices représentent une augmentation de 8,4% par rapport aux bénéfices nets de 2009. 66% du chiffre d’affaires du groupe en 2010 sont réalisés en Europe et 34% sur le continent américain(8).

Au niveau mondial, la capacité totale des centrales toutes filières confondues d’EDF EN au 30 juin 2011 est de 3 486 MW. L’objectif fixé pour 2012 est d’atteindre une capacité installée de 4 200 MW.

Capacité brute installée par filière au 30 juin 2011 (©2011)

Capacité brute installée par filière au 30 juin 2011 (©2011)(9)

Zone de présence

EDF EN est présent dans 13 pays : aux Etats-Unis, au Canada, au Mexique ainsi que dans plusieurs pays européens, notamment en France, en Italie, en Grèce, au Portugal, au Royaume-Uni et en Turquie.

La répartition géographique des capacités installées fin juin 2011 est la suivante : 15% en France, 50% dans le reste de l’Europe, 31% aux Etats-Unis et 4% sur le reste du continent américain.

Son développement en Amérique du Nord s’est accéléré en 2002 avec l’acquisition d’enXco, un des leaders du marché éolien aux Etats-Unis.

Capacité brute installée par région au 30 juin 2011 (©2011)(10)

Capacité brute installée par région au 30 juin 2011 (©2011)(10)

 

Capacité éolienne brute par pays au 31 décembre 2010 (©2011)

Capacité éolienne brute par pays au 31 décembre 2010 (©2011)

Au 30 juin 2011, la capacité éolienne brute totale d’EDF EN dans le monde s’élève à 2985 MW, auxquels s’ajouteront 1676 MW en construction.

Capacité solaire brute par pays au 31 décembre 2010 (©2011)(11)

Capacité solaire brute par pays au 31 décembre 2010 (©2011)(11) 

Au 30 juin 2011, la capacité solaire brute totale d’EDF EN dans le monde s’élève à 174 MWc, auxquels s’ajouteront 98 MWc en construction.

Passé et présent

EDF EN est créée en 1990 par Parîs Mouratoglou sous le nom de « SIIF ». SIIF développe initialement des centrales thermiques et hydroélectriques, avant de s’orienter vers le marché des énergies renouvelables, et en particulier dans l’éolien à partir de 1999. EDF entre dans le capital de SIIF à hauteur de 35% en 2000 et 50% en 2002. En 2004, SIIF devient EDF Energies Nouvelles, entrant en bourse en 2006. C’est en 2007 que l’entreprise accélère son développement dans la filière solaire photovoltaïque. En 2011, EDF acquiert 100% d’EDF Energies Nouvelles.

Futur

EDF EN prépare des relais de croissance en misant de manière sélective sur certaines filières alternatives :

  • l’éolien offshore : le développement offshore présente un potentiel non négligeable : c’est en mer que les vents sont les plus forts et les plus réguliers. En 2007, EDF EN lance la construction de son premier parc éolien offshore en Belgique. En 2011, elle s’associe à Alstom pour répondre aux objectifs gouvernementaux d’installer en France 6000 MW d’éolien offshore à horizon 2020(12) ;
  • l’énergie hydraulique : elle est fournie par le mouvement de l'eau. Historiquement, la petite hydraulique (petites centrales hydrauliques) est la première technologie dans laquelle EDF EN s’est développée. Elle représente 130 MW en exploitation en France et en Bulgarie à fin 2010. Plus mature, cette technologie présente cependant des perspectives de développement pour de petites installations dans certains pays ;
  • le biogaz : il est produit par dégradation de matière organique en l'absence d'oxygène. Cette source d'énergie est très peu développée en France. Depuis 2010, les filiales d’EDF EN, Verdesis et Beacon Landfill Gas Holdings, travaillent dans la valorisation du biogaz issu des décharges et des stations d’épuration ;
  • la biomasse : EDF EN élargit ses activités encore limitées dans ce domaine en développant des centrales fonctionnant à partir de sous-produits de l’industrie agricole. La société possède, par exemple, une usine de 26 MW(13) en Espagne qui permet de valoriser 180 000 tonnes par an de résidus d’olive (utilisés pour la fabrication d’huile d’olive) ;
  • les biocarburants : d'origine agricole, ils sont obtenus à partir de matières organiques issues des plantes oléagineuses. EDF EN s’associe en 2007 à la société Alcofinance, spécialiste de la production de biocarburants dans le but de développer cette énergie nouvelle(14) ;
  • les énergies marines : elles mettent à profit le mouvement des vagues, les courants, les marées, l'énergie thermique des mers et l'énergie liée aux gradients de salinité. EDF EN développe des projets expérimentaux, en France principalement.