La Norvège, pôle de décarbonation de l’Union européenne

  • Source : Ifri

L’Union européenne s’est fixé pour objectif d’atteindre la « neutralité carbone »(1) à l’horizon 2050. Membre de l’Espace économique européen, la Norvège partage cette ambition et peut constituer un « hub pour décarboner l’UE » selon une nouvelle publication du Centre Énergie et Climat de l’Ifri. Dans l’éditorial en anglais ci-après publié le 10 septembre, Tshin Ilya Chardayre explique en effet que la Norvège dispose d’un important potentiel en matière de stockage d’électricité mais aussi de CO2.

Dans le cadre de la transition énergétique européenne, les filières renouvelables à production intermittente (éolien et solaire photovoltaïque en tête) progressent dans les mix électriques des États membres, ce qui nécessite de développer en parallèle d’importantes capacités de stockage pour préserver l’équilibre des réseaux électriques(2). Selon cette publication, la Norvège pourrait « apporter une contribution importante » (de l’ordre de 10% en 2050) aux besoins de stockage de l’UE grâce à son parc hydroélectrique (qui compte pour plus de 92% de la production d’électricité dans ce pays(3)).

Il est par ailleurs rappelé que les anciens gisements pétroliers et gaziers en mer du Nord constituent des sites « sûrs » pour stocker du CO2 sur le long terme. Les capacités de stockage de dioxyde de carbone dans l’offshore norvégien sont estimées à « près de 80 milliards de tonnes, soit plus de deux fois les émissions annuelles mondiales de CO2 »(4).

Production d'électricité de la Norvège au cours des 7 premiers mois de 2020

 

Lire l'étude  :
Norvège pour décarboner l'UE
Sources / Notes
  1. Équilibre entre les émissions de CO2 et les puits de gaz à effet de serre.
  2. Au niveau de l’Union européenne, les besoins de stockage stationnaire pourraient s’élever à 250-450 TWh par an en 2050.
  3. La Norvège pourrait développer 20 GW de capacités hydroélectriques supplémentaires pour stocker de l’électricité. HydroBalance - Roadmap for large-scale balancing and energy storage from Norwegian hydropower, août 2018.
  4. La Norvège pourrait ainsi constituer un « hub de stockage transnational » de ce gaz à effet de serre pour contribuer à l'objectif européen de neutralité carbone.

 

Sur le même sujet