Électricité : quelle est la différence entre réseaux de transport et de distribution en France ?

Réseaux de distribution et de transport d'électricité en France

Enedis est entre autres en charge de l'entretien du réseau de distribution d'électricité. (©Enedis/SIPA/S. Salom Gomis)

En France, les réseaux de transport et de distribution d’électricité se distinguent par leur fonction, par l’étape au cours de laquelle ils interviennent pour acheminer l’énergie électrique et par la tension de leurs lignes.

  • Le réseau de transport, dont Réseau Transport Électricité (RTE) est le gestionnaire en France, achemine l'électricité des centrales de production vers les zones de consommation, grandes agglomérations ou grandes entreprises. Il est composé de lignes à haute tension (63 000 et 90 000 volts) et à très haute tension (225 000 et 400 000 volts)(1). L’utilisation de la très haute tension, en amont du circuit, permet de limiter les pertes en ligne dues à l’effet Joule (dégagement de chaleur) ou aux effets électromagnétiques (effets capacitifs entre la ligne et le sol).
     
  • Les réseaux de distribution, exploités, entretenus et développés par Enedis sur 95% du territoire français métropolitain (et par des entreprises locales de distribution ou ELD pour les zones restantes, ainsi que par EDF SEI dans la plupart des zones interconnectées(2)), reçoivent l’électricité des réseaux de transport et distribuent celle-ci aux consommateurs. Ils sont composés de lignes à moyenne tension(3) (20 000 volts) et à basse tension (230 volts et 400 volts). Ce sont les lignes à basse tension qui sont reliées aux domiciles des particuliers.

En France, 105 857 km de lignes à haute et très haute tension (dont 94% de lignes aériennes) sont exploitées et entretenues par RTE(4). Enedis gère pour sa part un réseau comprenant 645 000 km de lignes à moyenne tension et 721 000 km de lignes à basse tension.

Retrouvez ci-dessous la carte du réseau de transport d'électricité en France métropolitaine (©RTE).

Sur le même sujet