Race Bank, un nouveau parc éolien géant dans les eaux britanniques

Parc éolien Race Bank

Les éoliennes du parc de Race Bank sont implantées dans une zone où les profondeurs d’eau atteignent 12 à 22m. (©Ørsted)

Le cinquième plus puissant parc éolien offshore au monde a été officiellement inauguré le 13 juin à Grimsby (Royaume-Uni). Baptisé Race Bank, il pourrait satisfaire les besoins en électricité d’un demi-million de foyers britanniques selon son exploitant.

91 éoliennes de 6,3 MW

Situé à une vingtaine de kilomètres des côtes du North Norfolk (est de l’Angleterre), le parc de Race Bank est composé de 91 éoliennes de 6,3 MW de puissance unitaire fournis par Siemens Gamesa (573 MW de capacité cumulée). Ces éoliennes sont réparties sur une surface de 75 km2, soit l’équivalent d’environ 10 500 terrains de football.

Dans cette zone, la vitesse moyenne du vent à la hauteur des pales avoisine 9,7 m/s. Selon l’exploitant danois Ørsted (anciennement DONG Energy), le parc pourrait produire 1 900 GWh par an (avec un facteur de charge de près de 38%), soit « suffisamment d’électricité pour alimenter en électricité plus d’un demi-million de foyers britanniques chaque année ».

Le parc est possédé pour moitié par Ørsted, les parts restantes étant détenues par Macquarie European Infrastructure Fund 5 (25%), Sumitomo Corporation (12,5%) et d’autres fonds d’investissements (12,5%). L’investissement total du projet n’est pas dévoilé « pour des raisons commerciales »(1).


Les porteurs du projet mettent en avant la rapidité de construction du site et la mise à disposition d’un nouveau navire moderne de maintenance. (©Ørsted)

Le Royaume-Uni, leader mondial de l'éolien offshore

Race Bank est le 10e parc éolien offshore détenu par Ørsted (en totalité ou en partie) dans les eaux britanniques. Le groupe danois dispose en particulier du parc éolien de London Array (630 MW de puissance cumulée), premier parc éolien offshore au monde en matière de puissance installée.

Ørsted est le leader mondial de l’éolien offshore avec plus de 1 200 éoliennes installées d’une puissance cumulée avoisinant 4,4 GW, avec par ailleurs 4,5 GW supplémentaires en cours de construction (l'exploitant annonce une « part de marché de 28% au niveau mondial »).

Pour rappel, le Royaume-Uni est le pays disposant des plus importantes capacités éoliennes offshore au monde (devant l’Allemagne et la Chine), avec 1 753 unités installées au large de ses côtes à fin 2017 (d’une puissance cumulée de 6,8 GW). La France ne compte pour sa part toujours pas de parc éolien offshore en service.

Le parc éolien offshore en Europe à fin 2017

Le parc éolien offshore en Europe à fin 2017. (©Connaissance des Énergies, d'après WindEurope)

dernière modification le