Newsletters des énergies

Situation énergétique de la Libye en 2013

  • Source : U.S. Energy Information Administration

Plongée dans une guerre civile durant plus de 8 mois en 2011, la Libye occupe une place stratégique en Afrique dans le domaine des hydrocarbures. Le pays membre de l’OPEP dispose entre autres des plus importantes réserves de pétrole du continent, avec approximativement 2,9% des réserves prouvées mondiales.

L’or noir se trouve au cœur de l’économie libyenne : il a fourni avec le gaz naturel près de 96% des recettes de l’État en 2012. La question des retombées économiques liées à cette industrie est à la source de conflits entre l’État libyen et les régions où se situent les principales réserves. L’analyse de l’EIA américaine publiée mi-octobre détaille ainsi le profil pétro-gazier de la Libye, pays qui avait le plus fort taux d’électrification d’Afrique en 2010 (99,8% de la population y ayant accès selon la dernière étude de la Banque Mondiale).

Historiquement, la Libye est le 3e pays au monde à avoir exporté du gaz sous forme de GNL dès 1971 après l’Algérie et les États-Unis. Les exportations de GNL ont toutefois cessé depuis le début de la guerre civile en février 2011. En revanche, la Libye a repris ses exportations de pétrole via son gazoduc Greenstream vers l’Europe. L’Italie, l’Allemagne et la France constituent avec la Chine les principales destinations du pétrole libyen en 2012.

Lire l\'étude :
Situation énergétique de la Libye