Newsletters des énergies

Un nouveau fournisseur d’énergie qui mise sur le « collaboratif »

ekWateur

Une levée de fond de 2 millions d’euros est actuellement en cours pour développer ekWateur. Ici, une image de la plateforme en ligne du fournisseur d'énergie. (©ekWateur)

Un nouveau fournisseur d’énergie baptisé ekWateur a lancé le 13 septembre dernier son offre commerciale destinée au grand public. La société se présente comme le premier fournisseur d’énergie « collaboratif » en associant ses clients à ses activités. Explications.

Un consommateur acteur, voire… rémunéré

« Marre d’enrichir les multinationales avec vos factures d’énergie ? » Sur son site internet, ekWateur entend se démarquer des fournisseurs d’énergie traditionnels en modifiant la relation aux consommateurs. Les clients d’ekWateur sont invités à « collaborer » avec l’entreprise de multiples manières. S'ils décident de produire leur propre électricité grâce à l’intégration de petites unités de production renouvelables (par exemple de panneaux photovoltaïques sur leur toiture), un contrat d’autoconsommation leur est proposé par ekWateur qui rachète par la suite le « surplus » d’électricité produite et maintient une fourniture d’électricité en l’absence de production (autrement dit, qui gère la problématique de l’intermittence).

Jusque-là, rien de très insolite, l’électricien EDF rachetant notamment déjà l’électricité d’autoproducteurs. Mais une autre action « collaborative » proposée par ekWateur surprend bien davantage : les clients peuvent par exemple participer plus directement à l’activité du groupe en répondant eux-mêmes à... de nouveaux prospects. Cette contribution à la « hotline collaborative » peut être réalisée depuis chez soi, par téléphone ou sur internet par « chat » et est rémunérée.

Les clients d’ekWateur avaient également la possibilité jusqu’au 10 octobre d’investir dans cette start-up via la plateforme de financement participatif Lumo avec des obligations émises à un taux de 7% par an pendant 3 ans. Alors qu’ekWateur avait l’ambition de récolter 150 000 euros d’ici la fin de la campagne, près de 147 épargnants ont finalement contribué au projet, avec une épargne collectée cumulée de 235 475 euros.

Une fourniture d’énergie centrée sur les renouvelables

Fondée en novembre 2015, la société ekWateur n’est pas un producteur d’énergie bien qu’elle soit indirectement amenée à le devenir en partie par l’intermédiaire de ses clients autoproducteurs. « Nous ne sommes pas plus énergéticiens qu’Amazon n’est libraire », constate le dirigeant de la société Julien Tchernia, ancien directeur du développement de Lampiris. Pour satisfaire les besoins de ses clients, ekWateur s’approvisionne en électricité auprès de l’agrégateur Smart Grid Energy et « certifie » le caractère renouvelable de cette électricité par l’achat de certificats de garanties d’origine. La société fournit également du gaz avec des contrats garantissant la livraison de biométhane (gaz issu de la fermentation de déchets agricoles) à hauteur de 5% ou même de 100%, une première en France (moyennant un supplément de 6,99 €/MWh).

Outre l’argument environnemental, la start-up affirme proposer un prix du kWh électrique 11% à 22% moins élevé que les tarifs réglementés mais le prix de l’abonnement reste légèrement supérieur à ceux du marché. Un module est proposé sur le site d’ekWateur pour que les consommateurs puissent mesurer leurs gains potentiels en rejoignant ekWateur. La société souhaite également proposer sur son site un ensemble de services tels que l’entretien de sa chaudière. 

La petite start up s’est fixé un objectif de 100 000 clients d’ici à 2 ans et de 500 000 clients dans les cinq prochaines années. En juillet dernier, ekWateur a déjà remporté un appel d’offres portant sur la fourniture d’énergie dès 2017 à 2 600 sites appartenant à 53 établissements publics.