Centrale nucléaire de Zaporijjia : Moscou avertit d'un possible « acte subversif » ukrainien

  • AFP
  • parue le

Le Kremlin a averti mercredi d'un possible "acte subversif" ukrainien aux "conséquences catastrophiques" à la centrale nucléaire de Zaporijjia, contrôlée par la Russie dans le sud de l'Ukraine, les deux camps s'accusant d'une provocation imminente.

"La situation est très tendue, car le risque d'un acte subversif par le régime de Kiev est très élevé. Un acte subversif qui peut avoir des conséquences catastrophiques", a déclaré aux journalistes le porte-parole de la présidence russe, Dmitri Peskov. "Il faut prendre toutes les mesures pour lutter contre cette menace", a-t-il ajouté, accusant Kiev d'avoir montré à de "multiples reprises" sa capacité à "être prêt à tout".

La veille, c'est à l'inverse le président ukrainien Volodymyr Zelensky qui a averti son homologue français Emmanuel Macron, lors d'une conversation téléphonique, que les Russes "préparaient des provocations dangereuses" dans la centrale.

Parallèlement, l'armée ukrainienne a affirmé mardi que des "objets similaires à des engins explosifs" avaient été "placés sur le toit extérieur des réacteurs 3 et 4" et que leur détonation devait "donner l'impression de bombardements depuis le côté ukrainien".

Ces dernières semaines, Kiev et Moscou s'accusent mutuellement de mettre en péril la sécurité de la centrale, alors que l'armée ukrainienne mène une contre-offensive dans cette partie de l'Ukraine.

Tombée aux mains de l'armée russe le 4 mars 2022, la plus grande centrale d'Europe a été visée par des tirs et a été coupée du réseau électrique à plusieurs reprises. Selon Kiev, la Russie a placé des troupes et des armes dans son enceinte.

La destruction en juin du barrage de Kakhovka, situé dans la zone du sud occupée par la Russie, a suscité des inquiétudes pour la pérennité du bassin servant à refroidir les six réacteurs de la centrale.

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.

Suggestion de lecture