EDF va fermer la centrale nucléaire de Dungeness B dans le sud de l'Angleterre

  • AFP
  • parue le

Le groupe énergétique français EDF va fermer sa centrale nucléaire de Dungeness B, dans le sud de l'Angleterre, à l'arrêt depuis 2018 en raison de problèmes techniques, a annoncé lundi sa filiale britannique EDF Energy.

EDF Energy a précisé dans un communiqué avoir décidé de passer à "la phase de retrait du combustible avec effet immédiat", une opération qui prendra "plusieurs années", première étape du démantèlement des deux réacteurs situés dans le Kent.

Depuis 2018, la centrale est confrontée à des "difficultés techniques importantes et persistantes" et, bien que nombre d'entre elles aient pu être surmontées, "une nouvelle analyse détaillée a dévoilé de nouveaux risques spécifiques à la centrale au sein de certains composants clés", en lien notamment avec l'assemblage du combustible, a expliqué l'entreprise. "En conséquence, EDF a décidé de ne pas redémarrer la centrale mais de la faire passer à l'étape de retrait du combustible", a-t-elle ajouté.

Acquise par EDF en 2009, Dungeness B était entrée en service en 1983 et a fonctionné dix ans de plus que sa durée de vie initiale, a souligné EDF Energy.

Commentaires

Larderet

L’arrêt de la centrale de Dungeness B est probablement justifiée par son état contrairement à celui de Fessenheim purement politique. Par ailleurs, le Royaume Uni a une véritable politique de nouvel équipement nucléaire contrairement à la France.

Thomas

Et le UK a une véritable politique de développement des EnR notamment l'éolien offshore devenu largement plus compétitif que l'EPR Hinkley Point qui subit déjà retards et surcoûts...

Andre

Tant que nous n'aurons pas de moyen de stockage réel pour l'électricité, ce n'est qu'un doux rêve de penser que les ENR sont la solution idéal. Le nucléaire est la seule solution qui permet de produire de l'électricité sans CO2 lorsqu'il n'y a pas d'ENR. Un producteur responsable, c'est savoir arrêter un outil de production si les conditions de sureté le nécessite, construire de nouveaux outils de production apportant encore plus de sûreté. Bravo à EDF Energy pour ses décisions.

Ajouter un commentaire

Sur le même sujet