Éolien offshore : Barbara Pompili exclut l'idée d'un référendum local à Dunkerque

  • AFP
  • parue le

La ministre de la Transition écologique Barbara Pompili a exclu lundi l'organisation d'un référendum local, réclamé par des partis et collectifs, sur le projet d'éoliennes offshore à une dizaine de km du littoral dunkerquois (Nord) en limite des eaux belges.

"On ne va pas commencer à demander un référendum à chaque fois qu'on a un projet qui est en cours d'achèvement", a tranché l'ancienne députée de la Somme, lors d'une conférence presse à Dunkerque. Le gouvernement, le président de la communauté urbaine de Dunkerque Patrice Vergriete (divers gauche) et les maîtres d'ouvrage y ont confirmé sans surprise la poursuite du projet qui devrait sortir des eaux à l'horizon 2027.

"L'éolien offshore est vital" dans une "logique de décarbonation", une "énergie très compétitive", "incontournable pour atteindre l'objectif de 40% d'énergie renouvelable dans notre mixe électrique en 2030", a-t-elle ajouté, tout en assurant avoir "entendu" les "interrogations" émises à l'automne 2020 auprès de la commission nationale du débat public (CNDP).

Lors du débat, plusieurs collectifs et associations, dont la Ligue de protection des oiseaux et le collectif d'habitants "Vent debout", se sont opposés au projet, qui suscite également de nombreuses inquiétudes côté belge.

La France Insoumise (LFI), le Modem, le Mouvement des Citoyens (MdC), le Nouveau centre (NC), les Républicains (LR), l'Union des Centristes et des Ecologistes (UCE) du littoral ont réclamé depuis le début de l'année à plusieurs reprises l'organisation d'un référendum sur ce projet, estimant que la "transition énergétique" ne peut se faire "contre" les citoyens.

En juin 2019, le groupement EDF renouvelables, Innogy et Enbridge, a remporté l'appel d'offre pour la construction et l'exploitation du parc éolien offshore en mer du Nord, prévu en zone Natura 2000. RTE est chargé du raccordement au réseau électrique terrestre.

Le parc, d'environ 50 km2 et situé à une dizaine de km des côtes en bordure des eaux territoriales belges, devrait être composé de 46 éoliennes, hautes de 225 à 300 mètres de haut, pour 600 MW de capacité. Sa mise en service est prévue en 2027, pour une durée d'exploitation de 30 ans.

"Le gouvernement est déterminé à conduire tous ces projets (d'éolien offshore) à leur terme et ne tolèrera pas ces actes de violences", a prévenu la ministre, en référence aux pêcheurs en baie de Saint-Brieuc (Côtes-d'Amor) qui ont encerclé le 7 mai pendant une heure un imposant navire auto-élévateur chargé de la construction d'un parc éolien en mer. 

Commentaires

Justin

"L'éolien offshore est vital" dans une "logique de décarbonation" => ah bon? depuis quand? notre électricité est déjà décarbonnée...

Thomas

Une piste de réponse se trouve dans les scénarios 2035 et 2050 élaborés par Rte. Vous verrez que le nucléaire aujourd'hui dominant ne le restera pas ad vitam eternam car les centrales actuelles ne pourront être prolongées sans fin. Et comme en parallèle on ne construira au mieux quelques EPR d'ici là, il faut bien de la production bas carbone pour compenser.
Il ny a pas de solution miracle, sauf limiter drastiquement la consommation de tous: donc avant d'être contre, posez vous la question sur ce que vous pourriez faire individuellement et collectivement pour réduire significativement la consommation.

Marc Diedisheim

Lisez mieux: vital pour atteindre 40% de "renouvelables" . Ce qui suppose de remplacer une énergie déjà décarbonée mais "non renouvelable" par une énergie décarbonée renouvelable. Tout l'argent consacré à ce travail est donc de l'argent perdu, en effet, dans la lutte URGENTE contre les émissions de CO2. Triste, au pays de Descartes. Bine cordialement.

Albatros

A quels "actes de violence" est-il fait référence, s'il vous plaît ?

Abadie

Pompili exclue un référendum local, ce qui veut dire qu'elle se moque de l'avis des locaux, qui sont ceux qui vont subir les nuisances du projet. Mais si ce projet est d'intérêt général, il concerne tous les français, ce qui exlut un référendum local.

Tout le monde est pour les énergies vertes, mais pas chez soi.

C'est bien connu, on trouve qu'un projet est indispensable pour le pays' mais pas ici, chez les autres. Qui veut d'une ligne tgv a100m de sa maison, d'une éolienne devant sa fenêtre, d'un champ de panneaux solaire sterilisant sa prairie.. Le problème vient de ce que l'on ne sait pas marier intérêts locaux et intérêt général.

Mais j'ai une idée, puisque ces projets sont soutenus par les écologistes, je propose qu'une eolienne soit installée dans chacune de leur propriété.

Thomas

Avez-vous lu les avis des communes qui doivent recevoir le centre de stockage long terme Cigeo ?
Elles sont contre... on fait un référendum aussi ?

Serge Rochain

Je ne me souviens pas que l'on ai fait des referendum locaux pour demander à ces locaux s'ils voulaient une centrale nucléaire, une usine de traitement de l'uranium ou un centre d'enfouissement comme CIGEO, alors pour quelle raison ferait-on des referendum pour implanter des renouvelables ?

Denis Margot

Peut-être parce que les quantités n’ont rien à voir. 18 centrales, 1 centre d’enfouissement, 1 usine de retraitement + quelques sites de recherche, disons 25 unités qui rapportent à l’économie française. En face, combien d’unités pour fournir 70% de l’électricité ? Plus de 100000 ? Et toutes ces unités sont plus visibles que chacune des 25… Tout ça pour ne pas améliorer la décarbonation de l’électricité et produire peu d’emplois. Cherchez l’erreur. Effectivement, il y a de quoi être très mécontent.

Thomas

J'espère que tous ceux qui sont contre - comme vous- ont
1/ bien compris la situation de production électrique future avant de dire "notre électricité est decarbonee"! Oui, mais jusqu'à quand ? Les scénarios Rte 2050 sont sans équivoque pour comprendre la situation.
2/ mis tout en œuvre collectivement et individuellement pour réduire au maximum leur consommation en menant des actions et demandant des référendum sur l'éclairage nocturne, la limitation de la puissance
KVA chez les particuliers, etc.

Rochain

Vous répondez à quoi et à qui ici ?
Contre quoi ?
Mon propos était de rappeler que l'on n'a fait aucun référendum pour avoir l'avis des populations locales sur leur acceptation des établissements traitant du nucléaire... Réacteurs, centre de traitement, d'enfouissement.....
Et on comprend donc qu'il n'en soit pas plus question à propos des parcs éoliens ou ppv.
Une opposition par rapport à cette position ?

Serge Rochain

J'hésite entre hypocrisie et naïveté.
Quand on sait qu'autour de Tchernobyl le périmètre de sécurité c'est 3000 Km2 avec les quelques 25 centres nucléaire de France les zones directement touchés concernent donc directement 75 000 Km2 .... c'est moins risqué ? Je suis moi même dans le périmètre risqué de l'usine de traitement d'ORANO à Narbonne comme toute la Ville d'ailleurs, 55 000 personnes, plus quelques villages aux alentours, une paille !

Justin

ET Fukushima, c'est 300km² pour 3 centrales soit 100km² par réacteur...
Tchernobyl, ce n'est pas le même type de centrale que les françaises, ce qui c'est passé là bas n'est pas possible (et fukushima non plus vu qu'on a des systèmes de sécurité en plus).
Quand au réchauffement climatique, rien que la Camargue, c'est déjà 1500km² sous le niveau de la mer... qui vont se retrouver noyés... (même sans accident)... il me semble que le parc naturel de la narbonnaise est aussi condamné avec l'élévation du niveau de la mer... idem ile d'Oléron, Noirmoutier,...

Rochain

Oui, c'est bien connu nous sommes des génies et les autres des imbéciles.
Nous avons sur nos vieux réacteurs de 40 ans d'âge, dont une bonne vingtaine actuellement en panne de longue durée. Des dispositifs que ces idiots n'ont pas sur les leurs.
D'ailleurs ils disaient aussi tous que chez eux l'accident ne pouvait pas se produire..... Jusqu a la veille de la catastrophe.
Mais je ne vous pas ce que la camargue et le parc de la Narbonnaise viennent faire dans cette histoire. Maintenant pour ce dernier vous manquez de connaissances géographiques, car il se situe en moyenne à une centaine de mètres d'altitude, il va falloir que ça monte très haut pour le noyer. Pour ma part je suis à 60 mètres et la mer c'est au loin.... En bas.

Denis GOURGOUILLON

On voit le vrai visage de EELV des dogmatiques qui se moquent de la démocratie, incapables de soutenir un débat sur l'énergie éolienne. Si ce projet est di bien que ça pourquoi éviter le débat? Parce que ce projet n'apporte rien sur la décarbonation de notre électricité , au contraire pour pallier les jours sans vent (il faut avoir à l'esprit que TOUTES les éoliennes de France ne produisent pour les jours sans vent que 1 GW!!) Ceci est compensé en Allemagne par des centrales au charbon et en Fran ce par des centrales à gaz . Donc éolien + compléments gazier bien moins décarboné que le nucléaire. Triste à dire mais l'éolien est une erreur et c'est pour cela que Pompili dogmatique impose sans débat.

Thomas

Il y a justement eu un débat public qui vient de se clôturer.
Sinon, quel est votre scénario de mix 2050 ? Regardez ceux élaborés en concertation par Rte et dites nous comment vous feriez sans éolien?

Serge Rochain

Le vrai visage des gouvernements qui ont installés le nucléaire en France ont bien pris soin comme nous nous en souvenons tous de faire des référendums avant d'installer les centrales nucléaires, les usine de traitement, puis de retraitement puis les centres d'enfouissement........
Comment peut on être aussi bête et sortir de tels arguments qui immanquablement se retournent vers les niais irréfléchis qui les ont propagés

Blin Jean

"L'éolien offshore est vital" dans une "logique de décarbonation", une "énergie très compétitive" dit B. Pompili ce qui fait 3 mensonges avérés (et un "mensonge" "avéré" n'est pas dans ce cas un oxymore) puisque notre électricité est déjà décarbonée à + de 90 %. C'est très grave qu'un ministre profère des mensonges, la politique ce n'est pas de la propagande, surtout mensongère. La seule nécessité "vitale" de l'éolien offshore (comme terrestre) est le fric des promoteurs-investisseurs-exploitants de l'éolien : 155 €/MW garantis 20 ou 30 ans par obligation d'achat par EDF qu'on en ait besoin ou non de cette production électrique au moment ou l'éolien la produit. "Très Compétitive" dit-elle ? Autre mensonge donc quand le prix moyen de la production électrique française est de 40-45€ MW. Et que dire d'une nécessité de "l'incontournable" alors que l'intermittence offshore et terrestre de l'éolien est forcément relayée par des centrales thermiques à gaz quand l'éolien ne produit plus du tout ou pas assez (c'est pas parce qu'elles tournent qu'elles produisent à leur puissance nominale) ce qui fera produire plus de CO2 qu'aujourd'hui.

Thomas

C'est faux. Regardez plus attentivement les rapports annuels de Rte qui montrent le contraire. Il ne faut pas ouvrir des centrales fossiles pour compenser l'éolien.
Enfin, rappelez vous qu'aucune centrale nucléaire ne sera construite avant 2035 au mieux et qu'en parallèle certaines devront fermer. Par quoi les remplacer ?
Tout est précisé dans les notes et scénarios de Rte.

Blin Jean

Ah bon ? il ne faut pas ouvrir de centrales thermiques pour compenser l'intermittence de l'éolien ? Et que fait le versement d'une subvention de l'Etat de 94 000 euros/mégawatt par an sur une période de 20 ans pour la construction par Siemens d'une centrale électrique à gaz à Landivisiau pour le compte de Total Energie ? En même temps et en face des 62 éoliennes offshore d'Iberdrola dans la baie de St Brieuc qui vont bénéficier elles d'un tarif d'achat de 155€ le MW pendant 20 ans. Et que dit le dirigeant de Total Direct Energie à propos de cette centrale à gaz de Landivisiau : le CEO de Total Direct Énergie, Xavier Caïtucoli, estime que « grâce à sa flexibilité, notre nouvelle centrale de Landivisiau sera idéale pour compenser la fluctuation de la quantité d’électricité produite par les centrales éoliennes et solaires ».
Renseignez vous avant d'écrire n'importe quoi.

Thomas

Je me renseigne oui et lis des rapports régulier de Rte à ce sujet.
Combien de GW d'éolien et de solaire ont été installés en France svp? Et combien on a construit de GW de centrale thermique svp? J'attends vos chiffres.
Ensuite si vous pouvez nous proposer votre scénario idéal de mix électrique 2050 parois ceux étudiés en ce moment par Rte (N1, N2, ...).
Merci

Rochain

Vous ne faites finalement que partie de ceux qui croient tout savoir et ne démontrent surtout rien... Que du blabla quasi religieux... On a autre chose à faire qu'à lire les preuves de votre ignorance. Blin

jean-jacques Attia

S'il est un acte d'une très grande violence, voir la question de M. Albatros, c'est celui d'un gouvernement qui veut imposer à la population des éoliennes, quoi qu'il en coûte.
La mer n'est pas une poubelle : ni les plastiques, ni les polluants, ni les éoliennes n'y ont leur place !

Thomas

La pêche industrielle a sa place donc? Le trafic maritime apportant la production chinoise aussi? Le trafic de plaisance et les jet ski faisant pollution sonore et carburant aussi ?

Rochain

Tous les gouvernements précédents nous ont imposé le nucléaire sans nous demander notre avis... Quelle remarque stupide mon cher Attia !

jean-jacques Attia

La mer n'est pas une poubelle, et je croyais que "Connaissances des énergies" n'en était pas une non plus. Redescendez sur Terre, M. Rochain, vous n'avez aucune autorité pour qualifier ma remarque de stupide. Je n'ai pas non plus le souvenir de vous avoir permis de me dire "cher Attia" : je n'ai aucune sympathie pour les personnages grossiers et imbus d'eux-mêmes. Sur le fond, vous écrivez que "Tous les gouvernements précédents nous ont imposé le nucléaire sans nous demander notre avis" ; est ce que cela fonde les antinucléaires à imposer de la même façon les éoliennes géantes sans demander son avis à la population de ce pays ?

Rochain

Oh si mon cher Attia j'ai qualité pour trouver votre remarque stupide, cette qualité c'est l'équité. Il n'y a aucune raison que l'on organise un référendum pour les éoliennes mais par pour le nucleaire. Et si la mer n'est pas une poubelle la Terre dans son ensemble ne l'est pas non plus mais cela ne vous dérange pas que l'on y entreposé des déchets radioactif pour des milliers d'années.
Et moi je n'ai aucune sympathie pour les imbéciles vaniteux qui prétendent pouvoir me sonner des leçons dans quelque domaine que ce soit.

Denis Margot

Sonner des leçons, c'est à voir, mais sonner les cloches, ce serait peut-être plus utile...

Serge Rochain

Le problème c'est surtout qu'avec des gens comme vous qui croient pouvoir faire de l'ironie en confondant ce à quoi sert une taxe avec la meilleure façon de faire de l'électricité économiquement on n'a pas envie de faire de l'humour, tant il ressemble aux mesquineries stupides de votre ironie qui vous fait toujours chercher une erreur chez les autres mais jamais dans votre raisonnement aux raz des pâquerettes.
Et une fois la gifle reçue vous n'aurez à nouveau que la même conduite pour la suite, vous oublierez votre position ridicule et reviendrez avec une nouvelle aberration enveloppée dans un message ironique méprisant.
Je n'ai vraiment pas envie de discuter avec vous et je renonce à vous éclaire, vous êtes trop fat

Pierre-Ernest

Pensez un peu à cette pauvre Pompili obligée, pour garder un poste de ministre chèrement acquis, de proclamer des sornettes auxquelles elle ne croit sans doute pas si elle a une demie once de jugeote. Qui va, en effet, défendre l'installation de ces monstres qui produisent quand il y a du vent une électricité trois fois plus couteuse que l'électricité nucléaire, et qui sont suppléées, quand il n'y en a pas, par des centrales au gaz émettrices de CO2 ? A part Serge Rochain, je ne vois personne.

Rochain

En revanche j'en voit beaucoup ici qui sont aussi ignorants que vous des réalités. A commencer par le coût de l'électricité nucléaire qui est 8 fois plus coûteuse que celle issue des renouvelables
Et je peux le prouver facilement comme je l'ai déjà fait sur plusieurs forums sans que l'un ou l'autre de vos complices en fakes news ne soit capable de démonter la démonstration

Denis Margot

Rochain démontre sa vérité avec ses propres hypothèses. L’électricité nucléaire 8 fois plus coûteuse… L’Allemagne et le Danemark affichent les prix les plus élevés de l’électricité, bien plus qu’en France, mais l’électricité éolienne est 8 fois moins coûteuse que le nucléaire, cherchez l’erreur. Votre démonstration est fausse, les faits suffisent, mais votre aveuglement vous empêche de le voir.

Serge Rochain

Il n’y a que les naïfs pour croire que le prix de vente TTC de l’électricité a un rapport avec le cout de la production électrique.
Pour essayer d’améliorer votre si faible niveau de culture dans le domaine de l’énergie :
https://webgate.ec.europa.eu/eurostat/documents/10186/8482435/2019+Elec…
ou encore :
https://ec.europa.eu/eurostat/documents/2995521/10826603/8-07052020-AP-…

Rochain

En revanche j'en voit beaucoup ici qui sont aussi ignorants que vous des réalités. A commencer par le coût de l'électricité nucléaire qui est 8 fois plus coûteuse que celle issue des renouvelables
Et je peux le prouver facilement comme je l'ai déjà fait sur plusieurs forums sans que l'un ou l'autre de vos complices en fakes news ne soit capable de démonter la démonstration

dédé 29

Je suis surpris de voir autant d'opposition pour l'installation de parc éolien en mer . L'argument le plus valable me semble etre l'impact visuel ;mais une hauteur de 300 m à 15 km de distance ( soit 20 m à 1km ) ne me choque pas trop - surtout lorsqu'on le compare aux éoliennes terrestres qui sont beaucoup plus proches des habitants .
Bien sur pour le CO2 cela ne sert à rien et cela coute très cher . Mais je pense qu'il faut développer ce type d'énergie de façon raisonnable (aussi pour pouvoir l'exporter ) loin des cotes (100km par de éolien flottant) et laisser la terre aux habitants .

dédé 29

Ah j'ai oublié de rappeler que je suis pronucléaire et pour conserver notre pourcentage actuel de nucléaire dans le mix énergétique , en faisant un peu d'eolien flottant et un peu de solaire sur les toitures adéquates et surtout pas d'éolien terrestre.

Serge Rochain

Au-delà de vos convictions qui peuvent vous paraitre suffisantes, pour les autres, qui sont toujours un peu plus exigeants, il faut des preuves ou à défaut au moins de fortes présomptions que vous pouvez éventuellement fournir avec des démonstrations qu'ils devront pouvoir réfuter. Par exemple lorsque je dis que l'électricité nucléaire est 8 fois plus cher que l'électricité éolienne je fournie une démonstration que vous pouvez essayer de réfuter. Je vous mets au défi avec une démonstration qui vide à établir cette allégation, vous pouvez vous essayer à trouver ses ponts faible et la réfuter :
Les données du problème :
Nucléaire :
Cout EPR : 19,1 G€ Délai de réalisation 2007 à 2023 : 16 ans
Puissance de production théorique 1,6 GW Facteur de charge 75% (mais même à 100% sans maintenance ni rechargement d’uranium ni incidents…. Ça ne fera pas le poids. Noter que le facteur de charge du parc existant n’a été en 2020 que de 68%) Puissance réelle : 1,2 GW
Production annuelle : 10,5 TWh

Parc éolien :
Coût d’une éolienne de 2 MW : 1 M€ Facteur de charge moyen France de l’éolien : 26,35% (2020)
On peut donc construire plus de 19 000 éoliennes avec ce que coûte (a déjà couté sans produire) l’EPR de Flamanville. Puissance théorique 38 GW, puissance réelle 10 GW
Production annuelle : 87,7 TWh soit 8,4 fois plus que le nucléaire de l’EPR

Ce calcul est confirmé par une autre méthode aboutissant aux mêmes conclusions.
En 2020 la production électrique de la France a été de 500,1 TWh dont 7,9% d’éolien, soit une production de 39,5 TWh avec 8000 éoliennes. Une simple règle de trois nous montre qu’avec 19000 éoliennes dont le coût total correspond à celui de l’EPR, la production aurait été de 93,5 TWh soit presque 6 TWh de plus qui s’expliquent par le fait que dans le premier calcul le facteur de charge appliqué est le facteur de charge moyen de la France mais il aurait plutôt fallu appliquer le facteur de charge moyen du Grand Est et des haut de France puisque ces deux région rassemblent à elles seules la moitié des 8000 éoliennes du pays, respectivement 27,9 et 27 ce qui conduirait à une puissance réelle de 38 GW * 27,5 = 10,45 Gw et une production de 92 TWh très ,proche des 93,5 TWh estimés à partir de la production réellement constatée avec 8000 éoliennes. La preuve de la supériorité de l’éolien terrestre sur le nucléaire EPR est donc maintenant solidement établie, l’éolien est (92/10,5) 8,8 fois moins cher que l’EPR.
Ajoutez à cela que le parc peut produire au bout de 2 ans seulement, car moins de deux ans suffisent pour construire une éolienne et la raccorder. Aujourd’hui l’étape la plus longue de la construction d’une éolienne est représentée par les délais imposés par les recours juridiques systématiques.

Le coût du MWh solaire ayant rejoint celui de l’éolien depuis 2018 le résultat est le même pour le solaire

Il faut estimer le coût du stockage si tant est qu’il faille stocker car le stockage est un fantasme inventé par le nucléaire, qui ne sachant pas quoi faire de son électricité la nuit, la stocke sous forme de chaleur la nuit dans les millions de m3 d’eau sanitaire. Il suffit par ailleurs de consulter systématiquement les courbes fournies par RTE pour voir que part vent fort l’éolien (bien qu’encore très mal réparti en France) la production est jusqu’à 5 fois celle du vent moyen au niveau duquel il « faudra » équipé le parc pour qu’il fournisse le besoin dans le mixe qui lui aura été assigné. En conséquence par vent fort il y aura une puissance colossale à stocker avec cette électricité quasi gratuite ce qui rendra probablement intéressant le stockage H2 malgré la piètre conversion E->H2->E de 40%. Ajoutez-y que dans les ENR le biogaz est dans un état stocké dès sa production et son potentiel, peu développé en France (1,8 % du mixe électrique) qui l’est 5 fois plus en Allemagne, permettrait d’alimenter exclusivement par ce moyen le pays par temps calme et couvert anticyclonique durant 3 mois au moins chaque année avec la méthanisation des simples déchets agricoles. Actuellement l’Allemagne dont le biogaz représente déjà 8,4% du mixe électrique peut assurer son besoin électrique à 100% par cette source 1 mois par an. N’oubliez pas non plus les ENR constants ou presque, avec les solutions marémotrices, les hydroliennes, les houliennes, et n’oubliez pas non plus l’hydraulique de barrage qui marche déjà fort bien….. autant de solutions qui rendent ridicule l’insistance des nucléocrates sur le caractère intermittent lui aussi ridicule puisqu’il s’agit de variabilité et pas d’intermittence qui est le « tout ou rien » présenté aussi de façon toute aussi ridicule comme aléatoire, avec une météo datant de l’âge de la hache de pierre, peut-être, mais plus aujourd’hui. Il y a beau temps que l’on sait ce que le vent attendu demain va produire, et où (façade maritime Nord, Ouest, Sud ? Et dans l’intérieure même chose). La même météo va aussi nous donner la couverture nuageuse et…. Il est temps de revenir au XXI e siècle au lieu de bétonner sur le XXe qui a bien fait son boulot, merci, au revoir.
A vous de jouer.

Justin

avez vous vu l'article sur les hydroliennes?
8 millions 250KW soit 25 milliards pour la puissance d'un EPR (sans compter un facteur de charge et durée de vie en faveur d'un EPR) et bien sûr non pilotable...

Serge Rochain

OUI, mais vous ne l'avez manifestement pas compris le facteur de charge sera probablement supérieur à celui de l'EPR et une hydrolienne est parfaitement pilotable, bine plus qu'un réacteur nucléaire

Blaizot

C’est vital pour l’industrie parapetrolière française moribonde qui voit dans l’éolien offshore, flottant surtout, un relais de croissance majeur pour l’exportation. Cela ne peut se faire sans quelques réalisations en France .

Ajouter un commentaire

Sur le même sujet