Fortum envisage la construction de petits réacteurs nucléaires modulaires en Suède et en Finlande

  • AFP
  • parue le

En plein débat sur l'avenir énergétique de l'Europe, l'énergéticien finlandais Fortum a dit lundi envisager de construire de petits réacteurs nucléaires, notamment des petits réacteurs modulaires dits SMR, en Finlande et et en Suède.

L'étude de faisabilité, qui va durer deux ans, "se concentre sur les marchés finlandais et suédois", a précisé le groupe dans un communiqué.

Souhaitant "renouveler sa stratégie en se concentrant sur l'électricité durable", cette décision intervient alors que Fortum a enregistré de lourdes pertes en Allemagne à la suite de la nationalisation de son ex-filiale Uniper, mise aux abois par les coupures de gaz russe.

L'analyse sur le nucléaire permettra "d'identifier les prérequis commerciaux, technologiques et sociétaux", à la fois pour la construction de petits réacteurs modulaires et de réacteurs conventionnels.

En Finlande, où Fortum a construit la première centrale nucléaire du pays à Loviisa sur la côte sud en 1977, le nouveau réacteur EPR de 1.600 mégawatts d'Olkiluoto 3 s'apprête en décembre à rentrer en service normal, après 12 ans de retard.

"Les défis de la mise en place de l'énergie nucléaire sont connus", a déclaré Laurent Leveugle, chargé d'étude à Fortum.

En Suède, le nouveau gouvernement de droite a promis vendredi la construction de nouveaux réacteurs nucléaires afin de faire face à la demande croissante d'électricité dans le pays.

En juin, le groupe suédois Vattenfall avait également annoncé examiner les possibilités de construire au moins deux petits réacteurs modulaires.

Selon un sondage réalisé en mai par l'association professionnelle Finnish Energy, 60% des Finlandais soutiennent l'énergie nucléaire, un record pour le pays nordique.

Après l'annulation d'un projet nucléaire par Fennovoima avec le russe Rosatom en conséquence de la guerre en Ukraine, aucun nouveau projet nucléaire n'a cependant vu le jour.

Commentaires

EtDF

C'est la Finlande et maintenant la Suède qui montrent la voie, au Danemark il y a un PME soutenue par l'Etat qui travaille pour fournir des SMR en Corée, et pourtant ces pays ont aussi du renouvelable intermittent (ou pas).. Chez nous, avec une longue tradition et ayant eu les meilleures compétences en nucléaire....., on plante des champs d'éoliennes (fabriquées ailleurs!) pour égayer nos bords de mer... et payer l'électricité plus cher (ARENH)..
NB; Le personnage d'Ubu (créé par l'écrivain français Alfred Jarry) est devenu proverbial, symbole du délire du pouvoir et de l'absurdité des hiérarchies politiques..

Denis Margot

Assez d’accord avec vous, mais je tempèrerais sur le politique. Le problème vient au moins autant (sinon plus) des électeurs qui ont misé sur des chevaux qui allaient à contresens. Hollande a été parfaitement logique en détruisant le N, c’était dans son programme avec son alliance avec les écolos. Macron, tiraillé entre une allégeance à sa gauche écolo molle et à sa droite plus favorable au N a mis du temps à comprendre, mais tout est assez démocratique en somme. On en arriverait presque à penser que c’est la démocratie qui est ubuesque.

Alexandros

Pourquoi les PRM ont-ils du mal à démarrer alors que nous avons la technique des moteurs nucléaires de sous-marin depuis très longtemps, avec , au moins une, version civile, le Flexblue (rebaptisé Nuward) ?

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.

Suggestion de lecture