La Mongolie inaugure une ligne ferroviaire de 233 km pour exporter du charbon vers la Chine

  • AFP
  • parue le

La Mongolie a inauguré une ligne ferroviaire qui pourrait porter ses exportations de charbon vers la Chine à 50 millions de tonnes par an, a déclaré le président du pays.

Vendredi, une cérémonie en présence du président mongol Ukhnaa Khurelsukh a marqué le lancement de la ligne de chemin de fer qui relie le gisement de charbon de Tavan Tolgoi, dans le sud du désert de Gobi, à Gashuunsuukhait, à la frontière chinoise. Cette ligne ferroviaire de 233 kilomètres a la capacité d'exporter entre 30 millions et 50 millions de tonnes de charbon vers la Chine chaque année, selon l'agence nationale Tavantolgoi Railway LLC, qui a construit la ligne.

La mine de Tavan Tolgoi, à 270 kilomètres de la frontière, contient 6,4 milliards de tonnes de charbon, dont environ un quart de coke de haute qualité destiné à la sidérurgie, le reste étant du charbon thermique. La Mongolie, où l'exploitation minière représente un quart du PIB, cherche des moyens plus efficaces et moins coûteux pour exporter ses minéraux et a mis en place une stratégie nationale visant à étendre son réseau ferroviaire vers la Russie et la Chine.

Cette nouvelle ligne devrait permettre de réduire le coût du transport du charbon à 8 dollars par tonne, contre 32 dollars par tonne lorsque le charbon est livré par camion, selon l'autorité ferroviaire.

En 2020, le pays a exporté 28,6 millions de tonnes de charbon, mais les exportations ont chuté à 15,9 millions de tonnes l'année dernière. Le charbon est depuis des années transporté par camion vers la Chine, engendrant de longues files d'attente à la frontière et de fréquents accidents. La Chine a récemment intensifié ses investissements dans le charbon face aux conditions climatiques plus extrêmes, au ralentissement économique et à la crise mondiale du carburant.

Les gouvernements mongols tentent de construire une voie ferrée de Tavan Tolgoi à la frontière depuis plus de dix ans. La société Tavantolgoi LLC a été créée en 2018 pour mener à bien ce projet. Le poste frontalier de Gashuun Sukhait-Gantsmod est désormais le deuxième point de passage ferroviaire entre la Mongolie et la Chine, l'autre se trouvant à Zamyn-Uud-Erlian, plus à l'est.

Le réseau ferroviaire mongole, de 1 900 km de long, a été presque entièrement construit au cours du 20e siècle avec l'aide de l'Union soviétique. Il se compose principalement de la ligne transmongole entre la Russie et la Chine, et d'une ligne secondaire vers la ville d'Erdenet.

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.