La Russie accuse l'Ukraine d'avoir visé jeudi une centrale nucléaire à l'aide de drones sans faire de dégâts

  • AFP
  • parue le

La Russie a accusé vendredi l'Ukraine d'avoir visé la veille à l'aide de drones une centrale nucléaire dans la région russe frontalière de Koursk, sans faire de dégâts ni provoquer de hausse de la radioactivité.

"Dans la soirée du 26/10/2023, une attaque de trois drones ennemis sur la centrale nucléaire de Koursk a été stoppée. Cet événement n'a pas affecté le fonctionnement de la centrale", a indiqué l'opérateur du site sur Telegram.

Le ministère russe de la Défense a également rapporté cette attaque, qui a eu lieu vers 23H50 (20H60 GMT), sans préciser qu'elle visait la centrale nucléaire.

"Le rayonnement de fond à la centrale de Koursk et dans la zone où elle est située est au niveau des valeurs naturelles", a poursuivi l'opérateur, précisant que l'attaque n'a fait "ni victimes ni dégâts".

"La centrale de Koursk fonctionne normalement", a-t-il ajouté.

Côté ukrainien, huit pompiers ont été blessés dans un bombardement russe vendredi matin sur une caserne de la ville d'Izioum, dans le nord-est, a annoncé le ministre de l'Intérieur Igor Klymenko.

Le gouverneur de la région de Mykolaïv, dans le sud, a de son côté rapporté une attaque de drones de fabrication iranienne au cours de la nuit, qui n'a pas fait de victimes.

Un enfant a également été tué dans des bombardements nocturnes dans la région de Soumy, dans le nord-est, selon la présidence ukrainienne.

Commentaires

metomol

C'était déja le cas pour Zaporijia! sauf que personne ne l'a jamais dénoncé! Zelensky est un fameux rusé. mais on peut le comprendre c'est une arme comme une autre .

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.