Le fabricant germano-espagnol d'éoliennes Siemens Gamesa annonce 2 900 suppressions d'emplois dans le monde

  • AFP
  • parue le

Le fabricant germano-espagnol d'éoliennes Siemens Gamesa a annoncé jeudi la suppression de 2 900 postes dans le monde, soit près de 11% de ses effectifs, dans le cadre d'un vaste plan de restructuration.

Ces suppressions de postes toucheront en particulier le Danemark (800 emplois supprimés), l'Espagne (475) et l'Allemagne (300), a indiqué dans un communiqué le groupe, confronté à des difficultés financières. "Le détail des pays touchés sera défini lors des négociations menées avec les syndicats", ajoute l'entreprise, qui précise employer actuellement 27 000 personnes dans le monde.

Ces négociations, qui s'inscrivent dans le cadre d'un plan stratégique baptisé Mistral, débuteront en octobre et les suppressions de postes seront effectives au plus tard en 2025. "Il n'est jamais facile de prendre une telle décision, mais il était temps de prendre des mesures décisives et nécessaires pour redresser l'entreprise", a assuré dans un communiqué le PDG de Siemens Gamesa, Jochen Eickholt.

Siemens Energy, maison mère de Siemens Gamesa, avait annoncé en mai sa volonté de racheter le solde du capital du fabricant d'éoliennes qu'il ne détient pas encore, pour simplifier la structure d'actionnariat de cette société.

Le groupe allemand, qui réunit la construction de turbines électriques et la transmission d'énergie, pâtit depuis plusieurs années des mauvaises performances de Siemens Gamesa, issu de la fusion en 2017 de l'espagnol Gamesa et de la division énergie éolienne de Siemens. Siemens Energy avait ainsi été obligé en avril à revoir ses prévisions pour 2022 après la lourde perte au premier trimestre dévoilée par sa filiale, liée une hausse de ses coûts et à son manque de compétitivité.

Commentaires

Serge Rochain

La concurrence est rude, les beaux jours où on pratiquait le maxprix sont derriere. Il faut devenir compétitif.

APO

Et la VRAI Fausse-Concurrence sur le "Marché" électrique continue entre des systèmes proches de faire marcher à eux seuls le Mix électrique et ceux intermittents qui ne s'occupent que de leur créneau d'intermittence mais pas du Système...

Oui, nos visions européennes de "consommateurs" acharnés dans un Grand Marché Européen (non protégé) sont désuètes et hypothèques le futur de nos gosses. Sans Industrie européenne, on deviendra "tout nu" dans le Grand Marché mondial et de vrais "clochards" (mais ceux d'avant "auront" bien vécu, en flambant les acquis des générations précédentes !!!)...

Jean FLUCHERE

Je croyais que cela créait des emplois.
La construction d'éoliennes va devenir chinoise comme celle des panneaux PV.

sirius

L'éolien se présentait colle un eldorado !

sirius

Mes excuses , faute de frappe ;COMME et non colle !

Serge Rochain

Le renouvelable, et même seulement l'éolien ce n'est pas que Siemens Gamesa, et même pour ce qui concerne cette entreprise, elle ne depose pas le bilan, mais semble se rationaliser comme toutes les entreprises du secteurs privé. Il n'y a que celles du secteur public qui peuvent se permettre la gabegie, multiplier les coûts par 4 ou 5 et les délais par 3 ou 4 sans que les responsables de ces dérives ne soient virés avec pertes et fracas, dès les premiers dépassements.
Quand j'ai rejoins un groupe, il y a maintenant 35 ans pour créer sa filiale informatique mon contrat était très claire. J'avais un objectif de résultats dès la premiere année sous la forme d'un ensemble de fourchettes qui se sont resserées chaque année. Et avec un résultat sous la limite basse des deux principaux objectifs m'exposait a être plus ou moins gentiment remercié.... j'y suis resté jusqu'à mon départ en retraite.

APO

@Serge, Proposez donc vos services à Siemens-Gamesa pour qu'il donne à nouveau des fourchettes raisonnables !!!

En ce moment, ce sont les "baguettes" chinoises qui viennent "bouffer" des parts de marché sur le Marché Européen et mondial qui est en croissance !!!
Bizarre, Bizarre de virer du monde en période de croissance dans son segment d'activité (et avec l'accélération allemande des ENRi encore annoncée !)...
Est ce que les Chinois font du "Dumping de Cout" (ce ne serait guère étonnant) ??? Et nous, Européens, Gros "Herbivores" ont laisse-faire !!! Cela va réellement mal finir...

EtDF

La branche de Siemens qui marchait le mieux et de loin était Siemens Energy. .Et puis il y eu une nette tendance a limiter le prix de rachat des EnRi, ici et la!.. Ce qui a amené Siemens-Gamesa dans les difficultés présentes... Ceci dit la crise énergétique actuelle en Europe - surtout en Allemagne - va peut être "redonner de 'l'air"..au renouvelable allemand moyennant pas mal de charbon ou lignite en appui... et les 200 milliards d'aide du GVT Allemand!!!!.. Comme quoi "l'efficacité" de la filière éolienne dépend bien de l'air du temps des subventions...tout autant que celle du vent.
Et en même temps.... (expression con-sacrée) on va en remettre des couches et des couches en France... peut être pour aider Siemens-Energy?? On a bien promis de vendre de l'électricité aux voisins!!!

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.