L'usine GE de Belfort va fournir des équipements pour une centrale nucléaire égyptienne

  • AFP
  • parue le

General Electric a annoncé mardi avoir remporté un contrat pour fournir des équipements à la centrale nucléaire d'El Dabaa en Egypte, qui seront produits sur le site français de Belfort du groupe américain.

GE Power, branche du groupe américain dédiée à ses activités dans l'énergie, fabriquera notamment des turbines de type Arabelle, technologie de pointe développée par Alstom avant le rachat de sa branche énergie par GE, a précisé le groupe dans un communiqué.

Ce contrat, d'un montant de 700 millions de dollars, a été remporté par une coentreprise entre GE et le russe Atomenergomash.

"L'annonce du projet El Dabaa est une excellente opportunité pour les équipes de GE Steam Power basées en France", a souligné le groupe américain, qui vient de changer de PDG alors qu'il traverse une profonde crise de confiance depuis deux ans et subit les déboires de sa branche énergie qui doit supprimer 12 000 emplois dans le monde.

"L'ingénierie de projet sera effectuée par les équipes des sites GE de Belfort et de Boulogne-Billancourt. Les quatre turbines Arabelle ainsi que les quatre alternateurs seront fabriqués sur le site de Belfort", a encore précisé GE.

Cette annonce intervient alors que General Electric a renoncé il y a quelques mois à son engagement de créer un millier d'emplois d'ici à la fin 2018 en France, dans le cadre du rachat des activités énergies d'Alstom. La semaine dernière, il a aussi finalisé le rachat de la totalité des coentreprises (énergies renouvelables, nucléaire et réseaux) qu'il détenait encore avec le groupe français.

La centrale d'El Dabaa, première centrale nucléaire d'Egypte, doit avoir une capacité de 4,8 gigawatts et permettre d'alimenter en électricité l'équivalent de 4 millions de foyers égyptiens.

Ajouter un commentaire

Sur le même sujet