Newsletters des énergies

Prime à la conversion: les constructeurs automobiles appelés à contribuer

  • AFP
  • parue le

Le ministre de l'Économie veut que les constructeurs automobiles contribuent au financement de la prime à la conversion versée pour l'achat d'une voiture plus propre, mesure phare du gouvernement pour compenser la hausse de la fiscalité sur les carburants, a annoncé samedi Bruno Le Maire.

"Avec (le ministre de l'Ecologie) François de Rugy, nous demanderons demain (lundi, ndlr) aux constructeurs automobiles de participer à la prime à la conversion", a indiqué Bruno Le Maire, dans un entretien au quotidien Le Parisien-Aujourd'hui en France, publié sur son site internet et à paraître dans l'édition papier de dimanche.

Cette mesure est présentée par le gouvernement comme un moyen de compenser la hausse de la fiscalité sur les carburants, en particulier le diesel, en aidant les automobilistes à échanger leurs vieux véhicules polluants contre des voitures plus propres. Elle a d'ailleurs dépassé cette année l'objectif affiché de 100 000 primes attribuées, puisque environ 250.000 primes devraient être versées en 2018.

La hausse des prix des carburants "est d'abord liée à la hausse des prix du pétrole", a encore défendu M. Le Maire. "Sur les 20 centimes d'augmentation du litre d'essence depuis un an, plus de 16 centimes résultent de l'augmentation du prix du baril", a-t-il assuré.

En revanche, le ministre a rejeté l'idée de la création d'un chèque carburant, proposée par certains députés de la majorité pour aider les ménages des zones rurales et périurbaines, en cas de forte hausse prolongée des prix à la pompe. "C'est une solution à court terme qui contribuerait au réchauffement climatique !", a balayé M. Le Maire.

Cette augmentation des prix des carburants suscite un mécontentement croissant des Français. Une pétition lancée par Priscilla Ludosky, une automobiliste en colère, sur "Change.org" pour faire baisser les prix à la pompe avait déjà recueilli samedi soir plus de 390 000 signatures.

Des appels à bloquer les routes et les autoroutes le 17 novembre prochain se multiplient également sur les réseaux sociaux, auxquels s'est joint le président de Debout la France, Nicolas Dupont-Aignan. Des élus et responsables du Rassemblement national ont également manifesté leur soutien à ces initiatives.

En face, des défenseurs des hausses de taxes sur les carburants, notamment des militants du parti gouvernemental, La République en Marche (LREM), ont organisé la riposte sur twitter, sous le hashtag #sansmoile17. Ils ont dénoncé notamment un mouvement "récupéré par l'extrême-droite".


Commentaires

"Ils ont dénoncé notamment un mouvement "récupéré par l'extrême-droite"."

Peut être, mas si c'est pas l’extrême droite, c'est l'extrême gauche....
Et eux, ils sont extrêmement hypocrites !
PITOYABLES tout ces abrutis qui ne savent rien faire d'autres que pleurnicher et obéir bêtement sans réfléchir.
Ça fait 50 ans que nous savons que la France importe tout son pétrole, son gaz et son charbon et que c'est l'essentiel (95% minimum) de notre déficit commercial de la balance du commerce.

Ils ont bassiné les masses avec l'écologie et l'attaque du diesel pendant des mois pour mieux faire passer la pillule de l'augmentation des prélèvements obligatoires sur les actifs.
Croient ils que tout cela sera sans conséquences ???
Et le suivisme permanent des États-Unis par notre macreux national, qu'en font-ils ?
Ils n'ont qu'a commercer du pétrole avec l’Iran en Euros et les prix redescendront, et pis c'est tout !

Une fois de plus, la preuve est faite que la LTECV de Mme Royale, Mr Baupin et leurs acolytes AVAIENT TOUT FAUX en attaquant le nucléaire électrogène français, et vont accroitre les tensions en appauvrissant les masses par manque d'énergie bon marché. Cette loi stupide n'a rien compris aux enjeux énergétiques du pays et s'est attaquée à la seule chose qui nous permet de tenir quand les prix du barils flambent !

Les décroissantistes doivent jubiler d'avoir réussi ce coup de maître ...

La cohésion sociale tiendra jusqu'a 100$ le baril, mais au delà j'en doute ! Ce qui réjouira probablement ces mêmes personnes regrssionistes et malthusiennes.

La conversion d'un maximum d’usages a l'électricité et de la production électrique au nucléaire est notre MEILLEURE SOLUTION a moyen long terme. Ceux qui refusent de l'entendre et de l'accepter nous conduirons vers la pauvreté, la misère, un grand nombres d'autres malheurs découlant de notre capacité a extraire de l’énergie bon marché ici, en France, sans importer pour 100 milliards € par an de combustibles fossiles. L'uranium importé c'est seulement 600 millions € ar an, une broutille en somme. Il nous permet d'exporter plusieurs milliards d'€ d'électricité à tous nos voisins.

Ajouter un commentaire