Plusieurs quartiers de Strasbourg seront chauffés grâce à une aciérie allemande à partir de 2021

  • AFP
  • parue le

Plusieurs quartiers de Strasbourg seront chauffés à partir de 2021 par l'énergie récupérée auprès d'une aciérie allemande implantée de l'autre côté du Rhin, a-t-on appris lundi auprès de l'Eurométropole de Strasbourg.

Le projet consiste à récupérer la chaleur excédentaire de l'aciérie BSW (Badische Stahlwerke), non utilisée pour ses besoins de production, afin de la relier au réseau de chaleur urbain de l'agglomération de Strasbourg, a expliqué la collectivité.

Il impliquera la pose d'une conduite de 8,6 kilomètres sous le Rhin qui sépare Strasbourg de Kehl, a détaillé Robert Herrmann, président (PS) de l'Eurométropole de Strasbourg (EMS). "Ce transport transfrontalier d'énergie constituera une première européenne", a-t-il souligné. Sa mise en service est prévue en 2021, conformément aux conclusions positives des études de faisabilité technique et économique, a-t-il précisé.

Le dispositif permettra de chauffer un peu plus de 4 000 logements ou des surfaces équivalentes d'autres bâtiments, dans plusieurs quartiers strasbourgeois dont celui, très touristique, de La Petite-France, l'Esplanade, le nouveau quartier des "Deux-Rives", proche du Rhin, ainsi que l'hôpital civil, a détaillé Thierry Willm, responsable de la mission énergie à l'EMS.

La quantité d'énergie à racheter à l'aciérie pour chauffer ce périmètre a fait l'objet d'une "déclaration d'intention conjointe" signée lundi à Kehl, a constaté un journaliste de l'AFP. La récupération de la chaleur de l'aciérie puis son transport représentent un investissement de 25 millions d'euros pour BSW et les collectivités locales françaises et allemandes, qui visent l'obtention de subventions de l'Union européenne et de leurs deux Etats, a complété M. Willm.

Ajouter un commentaire