Appels d’offres sur la biomasse et l’éolien terrestre : les nouveaux lauréats

parue le
Biomasse

La biomasse, qui désigne l’ensemble des matières organiques pouvant se transformer en énergie, peut prendre des formes variées : bois énergie, biocarburants, biogaz, etc. (©Phototheque VEOLIA - Rodolphe Escher)

Le ministère de la transition écologique et solidaire a annoncé aujourd’hui de nouveaux lauréats dans le cadre de deux appels d’offres portant sur la biomasse et l’éolien terrestre.

Production d’électricité à partir de biomasse : 11 nouveaux lauréats

L’appel d’offres lancé en février 2016 sur la réalisation et l’exploitation d’installations productrices d’électricité à partir de biomasse est structuré en trois grandes périodes de candidature (sur 3 ans), portant chacune sur près de 60 MW de capacités, avec deux catégories : les installations utilisant le bois énergie comme combustible (de 300 kW à 25 MW de puissance(1)) et les projets de méthanisation(2).

Sur les 45 dossiers retenus lors de la deuxième période de cet appel d’offres, 11 lauréats ont été annoncés le 28 février (9 installations de bois énergie et 2 projets de méthanisation), pour une puissance totale de 52,9 MW. Selon les prévisions, ces installations pourraient au total produire annuellement près de « 400 GWh d’électricité et 1 000 GWh de chaleur ».

Le tarif moyen des différents lauréats (pondéré par la puissance des installations) est de 122,5 €/MWh, soit un tarif similaire à celui des lauréats de la première période(3). Les projets vont être « soutenus par un complément de rémunération garanti pendant 20 ans » (différence entre le tarif des lauréats et le prix de marché), précise le ministère. Notons qu’un projet (à Villelaure dans le Vaucluse) bénéficiera en outre d’un bonus au titre de l’investissement participatif(4).

Pour rappel, la biomasse compte pour plus de 55% de la production d’énergie renouvelable en France selon les dernières données du ministère de la transition écologique et solidaire. Dans la programmation pluriannuelle de l’énergie (PPE) qui doit être révisée d’ici la fin de l’année, il est fixé comme objectif quantitatif de développer les capacités électriques à partir de biomasse, à hauteur de 50 à 100 MW par an pour la filière bois énergie et de 50 à 60 MW pour la filière biogaz(5).

Carte des lauréats de la 2e tranche de l’appel d’offres sur les installations de production d’électricité à partir de biomasse. 
Carte des lauréats de la 2e tranche de l’appel d’offres sur les installations de production d’électricité à partir de biomasse. (©Connaissance des Énergies d’après Ministère de la transition écologique et solidaire)

Éolien terrestre : 22 lauréats « matures »

L’appel d’offres lancé en mai 2017 pour développer l’éolien terrestre est pour sa part découpé en 6 périodes réparties sur 3 ans (puissance totale attribuée de 3 GW). Les 22 lauréats de la première période de cet appel d’offres(6) officialisés le 28 février vont développer 500 MW de nouvelles capacités éoliennes en France métropolitaine.

Le ministre de la transition écologique et solidaire s’est félicité du fait que « pour la première fois, ces projets ont été sélectionnés après une phase de mise en concurrence », le dispositif de soutien des tarifs d’achat ayant été remplacé par un complément de rémunération garanti sur 20 ans, prouvant ainsi selon le ministère « la maturité et la compétitivité de l’éolien terrestre ».

Le prix moyen pondéré proposé par les lauréats atteint 65,4 €/MWh, soit 9% de moins que le dernier tarif d’achat en vigueur (72 €/MWh(7)). Un tiers des lauréats bénéficient également d’un bonus lié à l’investissement participatif.

A fin 2017, la puissance du parc éolien français atteignait 13,4 GW(8). La PPE fixe pour objectif de porter cette puissance à 15 GW à fin 2018 et entre 21,8 GW et 26 GW à fin 2023. Pour rappel, l’éolien a produit 24 TWh en 2017, soit près de 4,5% de la production électrique française

Les lauréats de la 1re tranche de l’appel d’offres sur l'éolien terreste

Nom du projet Candidat Région Puissance de L'installation (MW)
Parc éolien de Peyrusse WPD ENERGIE 21 AUVERGNE Auvergne-Rhône-Alpes 18,4
Parc éolien de Thury et Molinot SAS EOLIENNES DE THURY ET MOLINOT Bourgogne-Franche-Comté 16,8
Parc éolien de Luçay-le-Libre et Giroux PARC EOLIEN NORDEX LXVIII SAS Centre-Val-de-Loire 24
Ferme Eolienne de Genonville Ferme Eolienne de Genonville SAS AU Centre-Val-de-Loire 21,6
La Plaine EOLE LA PLAINE Centre-Val-de-Loire 26,4
Projet éolien de Vents de Bilcart CE VENTS DE BILCART Grand-Est 30,6
Parc éolien du Mont Benhaut MONT BENHAUT SAS Hauts-de-France 32,4
Parc Eolien des Nouvions PARC EOLIEN NORDEX LXIV SAS Hauts-de-France 54
Parc Eolien de Tortefontaine W.E.B PARC EOLIEN DES VALLEES Hauts-de-France 18
Parc éolien de Marendeuil PARC EOLIEN DE MARENDEUIL Hauts-de-France 16,4
Parc éolien du Chemin de Mory PARC EOLIEN NORDEX LXV SAS Hauts-de-France</td> 21,6
ABLAINCOURT ABLAINCOURT ENERGIES Hauts-de-France 36
Parc éolien de Lavacquerie Parc éolien de Lavacquerie Hauts-de-France 15,4
Tulipes EOLIENNES DES TULIPES Hauts-de-France 33
Parc Eolien du Haut-Perche PARC EOLIEN DU HAUT-PERCHE Normandie 9,9
Ferme Eolienne de Tageau Ferme Eolienne de Tageau SAS Nouvelle-Aquitaine 34,5
Parc éolien de Hiesse ENERGIE CHARENTE Nouvelle-Aquitaine 13,8
PARC EOLIEN DE BELAIR PARC EOLIEN DE BELAIR Nouvelle-Aquitaine 15,4
Parc éolien de la Plaine d'Auzay ENERGIE VENDEE Pays-de-la-Loire 32,4
Parc éolien de La Saulaie Parc éolien de la Saulaie sarl Pays-de-la-Loire 10,5
Parc éolien de la Grande Levée Parc éolien de la Grande Levée snc Pays-de-la-Loire 10,8
Champagne Conlinoise EOLE CHAMPAGNE CONLINOISE Pays-de-la-Loire 16,5