Newsletters des énergies

D’où vient le charbon importé en France ?

Bilan énergétique de la France, importation de charbon

Évolution des importations de charbon de la France depuis 1973 (©Connaissance des Énergies)

Bien que l’extraction de charbon se soit arrêtée en France en 2004(1), ce combustible est encore largement consommé dans le pays. En 2013, la France a entre autres généré 19,8 TWh à partir de ses centrales à charbon, soit 3,6% de la production électrique nationale. Cette production, quasiment aussi élevée en France que celle des parcs éoliens et photovoltaïques réunis, nécessite de recourir à d’importantes importations.

Au total, la France a importé près de 18 millions de tonnes de combustibles minéraux solides (CMS : charbon à l’état brut et produits solides issus de sa transformation). Approximativement deux tiers de ce total ont été destinées à la production d’électricité et à d’autres usages énergétiques à la marge, le tiers restant ayant servi à produire du coke, utilisé dans les hauts-fourneaux pour fabriquer de la fonte. Une très faible partie des importations a été consacrée au chauffage domestique(2).

Plus d’un quart des importations françaises proviennent des Etats-Unis (25,8%). Les principaux autres pays d’origine du charbon importé en France sont :

  • l’Australie (16,9%) ;
  • la Russie (17,2%) ;
  • la Colombie (15,6%);
  • l’Afrique du Sud (13,3%).

Historiquement, c’est l’Allemagne qui était le principal fournisseur de charbon de la France (presque deux tiers des importations françaises en 1973). Ces importations ont toutefois progressivement baissé et sont quasiment nulles depuis le début des années 2000, l’Allemagne consommant une partie importante pour sa production intérieure.

Importations charbon

parue le
Sources / Notes

(1) Du charbon est toutefois encore « valorisé » aujourd’hui à partir des terrils du Nord et du Gard et les schlamms (déchets miniers) de Moselle. Cette valorisation ne fournit toutefois que 1,7% des besoins nationaux de charbon.
(2) 0,4% des résidences principales ont recours à un chauffage au charbon selon les dernières estimations de l’Ademe (donnée de 2011)

Bilan énergétique de la France pour 2013, Ministère de l’écologie, du développement durable et de l’énergie