Élection présidentielle : l’association négaWatt présente ses propositions

parue le
Scénario négaWatt

L'association négaWatt appelle entre autres à « un plan vélo renforcé pour soutenir l’action des territoires ». (©Pixabay)

L’association négaWatt a appelé le 27 janvier les candidats à l’élection présidentielle « à se saisir de sujets essentiels en matière de transition énergétique, dès le début du prochain quinquennat : rénovation performante des bâtiments, développement soutenable de la mobilité électrique, stratégie industrielle et relocalisation, gestion opérationnelle de la trajectoire nucléaire ».

Quatre enjeux majeurs

L’association négaWatt souhaite en particulier « attirer l’attention des candidats à la présidentielle sur quatre enjeux majeurs »(1) et a présenté ses propositions de mesures pour le prochain quinquennat, assorties d'objectifs à l'horizon 2030 :

  • engager un grand programme de rénovation performante des bâtiments (avec entre autres la rénovation de 3 millions de maisons individuelles, de 1,3 million de logements sociaux et de 640 000 logements en copropriété au niveau BBC-rénovation(2) ou équivalent d’ici à 2030 et la formation de plus de 100 000 artisans à la rénovation « complète et performante » en maison individuelle à cet horizon)  ;
     
  • promouvoir une mobilité accessible à tous et beaucoup moins dépendante des fossiles (en rééquilibrant les budgets des politiques de mobilité de l’automobile vers le vélo(3) de manière à multiplier par 5 la distance parcourue à vélo en 2030 par rapport à aujourd’hui, en réformant la fiscalité automobile dès le début du quinquennat et en mettant « fin à la vente de véhicules diesel et essence au plus tard en 2035, au profit de véhicules électriques et hybrides électricité-GNV », en mettant également fin à l’exemption fiscale du secteur aérien en France et en engageant un plan majeur de relance du fret ferroviaire) ;
     
  • soutenir une stratégie industrielle vertueuse (en déclinant des budgets carbone par filière industrielle, en portant au niveau européen « la mise en place d’ici 2030 d’un mécanisme d’ajustement carbone aux frontières(4) », en développant l’économie circulaire en Europe avec une attention accrue portée à la « durabilité » des biens de consommation) ;
     
  • réformer le mode de pilotage de la trajectoire nucléaire (en faisant le choix d’une « sortie progressive » du nucléaire en France avec une PPE « la trajectoire nucléaire post 2035 »).

Rappels sur le scénario négaWatt

Pour rappel, le scénario négaWatt, qui a été actualisé à plusieurs reprise ces dernières années, repose sur un triptyque « sobriété, efficacité, renouvelables ». Il est complété par un scénario « négaMat » (portant sur les matériaux et matières premières) de l’association et par un scénario « Afterres 2050 » (scénario de transition agricole, sylvicole et alimentaire réalisé par l'association Solagro).

Dans le scénario négaWatt, la consommation d’énergie primaire de la France est divisée par 3 d’ici 2050 et la production d’énergies renouvelables est multipliée par 3 durant cette période. L’association envisage une quasi-disparition des énergies fossiles du paysage énergétique français au milieu du XXIe siècle et la fermeture du dernier réacteur du parc nucléaire français en 2045(5).

Scénario négaWatt d'ici à 2050

 
Sources / Notes
  1. Dans le cadre de la transition énergétique, « engager les transformations individuelles et collectives nécessaires au développement d’un système de consommation et de production plus respectueux de la planète et de ses populations impose des choix de société qui relèvent de la sphère politique », souligne l’association négaWatt.
  2. Qu’est-ce que le label BBC en rénovation ?, Effy.
  3. La moyenne budgétaire au niveau national de 168€/an/habitant dédiée à la première contre une moyenne de 8€/an/habitant pour le second selon l’Ademe.
  4. Mécanisme d'ajustement carbone aux frontières : Questions et réponses, Commission européenne.
  5. Dans ce scénario, aucun réacteur du parc nucléaire n’est prolongé au-delà d’une durée de fonctionnement de 50 ans.

Sur le même sujet