Voeux site

États-Unis : cap sur les capacités électriques renouvelables en 2021

parue le
Parc éolien de Macho Springs

Parc éolien de Macho Springs au Nouveau-Mexique. (©Vestas)

En 2021, le solaire photovoltaïque et l’éolien vont compter pour plus des deux tiers des nouvelles capacités électriques installées aux États-Unis selon les prévisions de l’EIA américaine (Energy Information Administration).

Niveau record de nouvelles capacités photovoltaïques en 2021

Sur la base des annonces de développeurs et exploitants de centrales, l’EIA estime que les installations de grandes centrales solaires(1) pourraient atteindre un niveau record aux États-Unis en 2021, avec 15,4 GW connectés au réseau au cours de l’année (contre 12 GW en 2020(2)). Précisons qu'il est envisagé que 28% de ces nouvelles capacités photovoltaïques en 2021 soient installées dans le seul État du Texas.

Le rythme des installations d’éoliennes aux États-Unis pourrait en revanche baisser en 2021, avec 12,2 GW de nouveaux parcs prévus contre 21 GW en 2020. Là encore, le Texas figure parmi les principaux territoires accueillant les nouvelles installations : cet État et l’Oklahoma (où le parc de Traverse d’une puissance de 999 MW doit entre autres être mis en service cette année) pourraient compter pour plus de la moitié des nouvelles capacités éoliennes installées dans le pays en 2021.

L’EIA indique par ailleurs que 6,6 GW de nouvelles centrales à gaz pourraient être connectées au réseau électrique américain en 2021 (dont 70% dans les États du Texas, de l’Ohio et de la Pennsylvanie). Enfin, un nouveau réacteur nucléaire doit également être mis en service cette année en Géorgie au sein de la centrale de Vogtle.

Mix électrique et batteries

Ces données de capacités installées permettent de mesurer pour chaque filière la progression des installations. Elles doivent en parallèle être rapportées aux facteurs de charge qui varient sensiblement d’une filière à une autre (mais aussi d’une installation à une autre et d’une période à une autre) pour connaître la production associée. L'EIA indique que le facteur de charge moyen du solaire photovoltaïque s'élève à près de 25% aux États-Unis (environ 35% pour l'éolien).

Rappelons ici que les énergies renouvelables ont connu, malgré la crise sanitaire, une progression importante aux États-Unis en 2020 mais leur production cumulée ne comptait encore que pour un peu plus d'un cinquième du mix électrique américain au 1er semestre 2020, soit à peine plus que le charbon (16,9% au 1er semestre 2020), approximativement autant que le nucléaire (20,6%) mais presque deux fois moins que le gaz naturel (39,2%). 

Notons que le développement des filières renouvelables à production intermittente s’accompagnera en 2021 du déploiement de grandes installations de stockage par batteries d'une capacité cumulée totale de 4,3 GW selon l’EIA(3).

L'EIA précise également que près de 5,1 GW de capacités nucléaires (soit environ 5% de la puissance du parc nucléaire américain en service) et 2,7 GW de centrales au charbon devraient être arrêtées aux États-Unis en 2021(4).

Mix électrique américain en 2020

Sources / Notes
  1. Capacités « utility-scale » (hors résidentiel). L'EIA prévoit par ailleurs la mise en service de 4,1 GW de nouvelles installations solaires de petite taille (principalement sur les toitures de particuliers).
  2. Estimation sur la base des estimations de 5,7 GW connectés au cours des deux derniers mois de 2020.
  3. « Les systèmes de stockage sur batteries sont de plus en plus associés aux projets d'énergies renouvelables », confirme l'EIA qui mentionne entre autres un système de batteries de 409 MW/900 MWh de capacité de stockage qui devrait être associé d'ici 2021 au projet solaire de Manatee en Floride.
  4. Nuclear and coal will account for majority of U.S. generating capacity retirements in 2021, EIA, 12 janvier 2021.

Sur le même sujet