Newsletters des énergies

Gemini : un parc géant de 150 éoliennes au large des Pays-Bas

Parc éolien offshore de Gemini

Les 150 éoliennes du parc de Gemini pourraient produire près de 2,6 TWh par an selon les porteurs du projet. (©Northland Power)

Un des plus grands parcs éoliens offshore au monde a été mis en service le 8 mai au large des Pays-Bas. Ce parc, baptisé « Gemini », dispose d’une puissance installée de 600 MW et pourrait produire, selon son exploitant, 2,6 TWh par an grâce aux vents « les plus forts et les plus réguliers(1) de la partie néerlandaise de la mer du Nord ». Ce niveau de production impliquerait un facteur de charge du parc avoisinant 49,5%(2).

Le parc de Gemini est composé de 2 ensembles de 75 éoliennes chacun, situés à proximité (d’où l’appellation « Gemini »(3)). Ces éoliennes de 4 MW de puissance unitaire sont fournies par le groupe allemand Siemens qui possède 20% des parts du consortium en charge du parc de Gemini. L’électricien canadien Northland Power est le principal acteur de ce consortium (60% du capital) qui associe également les sociétés néerlandaises Van Oord et HVC (10% chacune).

La construction du parc éolien de Gemini a coûté au total près de 2,8 milliards d’euros, ce qui constitue le plus important financement jamais réalisé pour un projet éolien offshore selon le consortium (qui a reçu le soutien d’une vingtaine de banques).

Le parc de Gemini doit contribuer à l’objectif des Pays-Bas de porter à 14% la part des énergies renouvelables dans sa consommation d’énergie finale à l’horizon 2020 (contre 5,8% en 2015). A fin 2016, le pays disposait d’un parc éolien de 4,3 GW de puissance installée (dont 1,2 GW offshore(4)). L’énergie éolienne aurait satisfait près de 8,9% de la demande d’électricité néerlandaise en 2016 selon le GWEC.