Voeux site

L’AIE envisage un faible rebond de la consommation mondiale d'électricité en 2021

parue le
Rebond de la consommation électrique

Centrale hydroélectrique en Suède (©Vattenfall)

La consommation mondiale d’électricité pourrait baisser de 2% en 2020, selon les dernières estimations de l’Agence internationale de l’énergie (AIE) présentées le 14 décembre(1). Quelles évolutions attendre en 2021 ?

Évolution de la consommation d'électricité

En 2020, la consommation mondiale d'électricité devrait connaître sa « plus forte chute annuelle depuis le milieu du XXe siècle » selon l'AIE. Parmi les grandes économies, seule la Chine devrait voir sa consommation électrique augmenter cette année (d’environ 2%) selon l’AIE.

Et la remontée de la demande d'électricité pourrait être lente au niveau mondial selon l’AIE : l’Agence envisage une croissance de seulement près de 3% de la consommation en 2021, « un rebond bien plus faible que celui de 2010 » (+ 7,2%), après la crise financière (la consommation mondiale d'électricité avait chuté de 0,6% en 2009).

Mix de production électrique

Les filières productrices d’électricité connaissent des fortunes diverses en 2020 : la production à partir des différentes sources renouvelables (hydroélectricité, éolien, solaire, etc.) pourrait globalement augmenter de près de 7% sur l’année selon l'AIE (notamment grâce aux injections prioritaires sur le réseau(2)) tandis que les productions des centrales à charbon et à gaz devraient respectivement baisser de 5% et 2% au niveau mondial. La production de la filière nucléaire est également attendue en baisse de 4% en 2020(3).

Pour 2021, l’AIE envisage encore une forte hausse de la production renouvelable (+ 6% dans le monde) et un rebond de la production nucléaire (+ 2,5%, sous l’effet des hausses de production en France et au Japon et des nouvelles mises en service en Chine et aux Émirats arabes unis).

La progression de ces différentes filières devrait « réduire l’espace restant pour la production fossile », souligne l’AIE. Les centrales à gaz (dont la production en 2021 pourrait augmenter de 1% seulement au niveau mondial) pourraient être davantage touchées que celles au charbon (+ 3%), en raison des hausses de prix du gaz attendues. Précisons que le charbon reste toutefois de loin la principale source d'électricité dans le monde (36,4% en 2019(4)), devant le gaz naturel (23,3%) et l'hydroélectricité (15,6%).

Production de l'électricité dans le monde
En 2020, la production mondiale d’électricité à partir du charbon devrait atteindre « son plus bas niveau depuis 2012 » selon l'AIE. (©Connaissance des Énergies, d’après AIE)

Prix de l'électricité et émissions de CO2

« La chute de la demande, les faibles prix des combustibles et la hausse de la production renouvelable ont fortement tiré vers le bas les prix de gros de l’électricité en 2020 », souligne l’AIE : l'indice moyen des prix de marché dans les économies « avancées » est en déclin de 28% en 2020 par rapport à 2019 (après avoir déjà baissé de 12% en 2019).

L’AIE attend par ailleurs une remontée de près de 2% des émissions mondiales de CO2 liées au secteur électrique en 2021. En 2020, ces émissions pourraient baisser de près de 5% selon l’AIE, « une chute bien plus forte que le déclin de la demande électrique » grâce à la progression des filières renouvelables.

Sur le même sujet