Newsletters des énergies

Le Gujarat, l’eldorado solaire de l’Inde

Parc solaire en Inde

Une dizaine de projets contribuent à agrandir la taille du parc solaire de Charanka. (©GujaratSolarPark)

L'Etat du Gujarat, situé dans l’ouest de l’Inde, bénéficie de près de 300 jours d’ensoleillement par an. Ces conditions sont mises à profit par cette région, grâce à l'installation d'un nombre croissant de champs solaires. Le principal d’entre eux, le parc de Charanka, dispose de la plus importante capacité photovoltaïque installée au monde. Il a été inauguré fin avril.

Charanka, figure de proue du photovoltaïque indien

Le parc solaire de Charanka est actuellement constitué de près de 214 MW de systèmes photovoltaïques à couche mince. D’ici à 2014, sa puissance devrait être portée à 500 MW, répartis sur plus de 2 000 hectares, soit approximativement la superficie de 2 700 terrains de football. Ce parc témoigne du volontarisme du Gujarat qui voit dans le développement des énergies renouvelables une occasion de renforcer son attractivité et de créer de nombreux emplois liés.

La région dispose d’un potentiel de production photovoltaïque évalué à 5,6 à 6 kWh/m2/jour d’ensoleillement. Elle s’est munie d’une agence de développement des énergies renouvelables dès 1979 et promeut également des investissements dans le solaire thermique, le biogaz ou encore les parcs éoliens. Cette diversification du mix de production doit permettre d’alimenter en énergie une part croissante de la population indienne. Près de 60,4 millions de personnes vivent dans le seul Etat du Gujarat, avec une densité de population de plus de 300 habitants au km2, soit 3 fois plus qu’en France.

La capacité photovoltaïque indienne multipliée par 100 en 2 ans et demi

Le gisement solaire du Gujarat constitue une aubaine pour cet Etat mais aussi pour l’Inde. Très dépendant de ses centrales thermiques, le pays s’est engagé dans un plan de développement massif de l’énergie solaire depuis janvier 2010. Entre janvier 2010 et mai 2012, la capacité photovoltaïque indienne a progressé de 8 MW à plus de 900 MW. Le gouvernement ambitionne de porter cette capacité à 22 000 MW (22 GW) d’ici à 2022, dont 2 GW hors réseau électrique pour alimenter les zones rurales qui n’y ont pas accès.

Cette progression est planifiée par le programme JNNSM (Jawaharlal Nehru National Solar Mission). Dès 2013, l’Inde souhaite porter la part de la puissance photovoltaïque à 3% de sa capacité électrique installée. Cette puissance ne permettra toutefois de générer encore qu’une faible part de l’électricité consommée par 1,2 milliard d’Indiens(1).

Les plus grands parcs actuels dans le monde

Au niveau mondial, le parc de Charanka devance actuellement en termes de capacité ceux de Golmud en Chine (200 MW) et d’Aqua Caliente aux Etats-Unis (100 MW). En Europe, la centrale photovoltaïque de Perovo en Crimée (Ukraine) dispose à ce jour de la plus grande puissance installée, avec une capacité de 100 MW. La plus puissante centrale photovoltaïque française se situe pour sa part dans les Landes (Gabardan, 67,2 MW). 

Notons que des projets encore plus importants sont à l’étude ou en cours de construction à l’image de la ferme solaire de Topaz en Californie. Celle-ci devrait disposer d’une puissance installée de 550 MW d’ici début 2015. Elle pourrait alimenter à cet horizon près de 160 000 foyers américains en électricité, soit l’équivalent de la consommation électrique de 20 fois plus d’Indiens.