Pourquoi les éoliennes sont-elles parfois arrêtées alors que le vent souffle ?

Éoliennes arrêtées

Champ d'éoliennes à Saint-Félix-Lauragais, en Haute-Garonne (©photo)

Plusieurs situations peuvent justifier l’arrêt d’une éolienne :

  • sans un vent minimum (15 km/h), la turbine ne peut être suffisamment activée pour produire l’électricité. Le rotor est alors immobilisé ;
  • au-delà de 90 km/h de vent, un dispositif stoppe volontairement le fonctionnement de l’éolienne. Il s’agit à la fois de prendre une mesure de sécurité et d’éviter une usure prématurée de l’ensemble turbine des composants mécaniques de la turbine ;
  • lors des phases de maintenance ou de réparation, le rotor est immobilisé ;
  • l’équilibrage entre production et demande électrique peut (dans des cas rares) nécessiter un arrêt de production du fonctionnement des éoliennes. Cette circonstance requiert la conjonction de plusieurs facteurs : demande faible, production d’électricité par voie renouvelable (en général aléatoire) particulièrement élevée due par exemple à un ensoleillement ou à des vents importants, incapacité ou difficulté à réduire la production d’électricité d'origine fossile.
dernière modification le