Agence internationale pour les énergies renouvelables

L'Irena compte approximativement 5 fois plus de pays membres que l'Agence internationale de l'énergie et aspire à ce titre à devenir la principale agence au niveau mondial dans le domaine de l'énergie. (©flickR-IRENA@WFES 2020)

L’Irena (International Renewable Energy Agency ou Agence internationale pour les énergies renouvelables) est une organisation intergouvernementale dédiée à la promotion des énergies renouvelables (bioénergies, hydroélectricité, éolien, solaire, géothermie, énergies marines). Fondée en janvier 2009 à Bonn(1), elle regroupe 161 membres (160 pays et l’UE), auxquels s'ajoutent 22 États supplémentaires qui doivent encore ratifier les statuts de l’Agence(2).

Elle se fixe principalement les missions suivantes :

  • accompagner ses membres dans leurs politiques de développement des énergies renouvelables (ex : formation, instruments d’actions, mécanismes d’investissement et subventions, etc.) ;
  • assurer une interaction avec d’autres organisations internationales telles que l’Agence internationale de l’énergie ;
  • encourager la recherche en favorisant les réseaux et les transferts de technologies ;
  • fournir des informations sur les normes techniques nationales et internationales et sensibiliser le public au potentiel des énergies renouvelables (ex : publication d’un atlas en ligne avec des bases de données nationales, mise en ligne de rapports « REmap 2030 » sur le potentiel de développement des énergies renouvelables dans différents pays, etc.).

Après deux années de sessions préparatoires, l’Assemblée inaugurale s’est tenue en avril 2011 à Abou Dabi, désigné siège permanent de l’Irena. Un Directeur général du Secrétariat de l'Irena est nommé pour 4 ans. Cette fonction est occupée par l'Italien Francesco La Camera depuis avril 2019(3).

Le budget de l’Irena est principalement financé par les contributions obligatoires des membres. Il avoisine 33 millions de dollars par an pour la période 2020-2021(4).

Sur le même sujet