Bornes de recharge : l'opérateur francais Electra lève 160 millions d'euros

  • AFP
  • parue le

L'opérateur français Electra a indiqué jeudi avoir levé 160 millions d'euros pour développer son réseau de bornes de recharge à haute puissance en ville, et "encourager la bascule vers la voiture électrique".

Lancé en 2021, cet opérateur se développe dans les grandes villes et dans leur périphérie, sur les parkings de partenaires comme des centres commerciaux Altarea, les hôtels Accor ou les parkings Indigo.

Electra a effectué ce tour de table auprès des fonds Eurazeo, RGreen, RIVE, Serena, mais aussi du fonds de la SNCF 574 Invest, de la RATP et du groupe de concessionnaires automobiles Chopard.

"On aura à peu près 50 stations, 600 points de charge d'ici la fin de l'année", a indiqué à l'AFP un des cofondateurs d'Electra, Aurélien de Meaux.

Alors que des champions européens de la recharge émergent sur les grands axes routiers, comme FastNed ou Ionity, "on s'est dit qu'il y avait de la place en France pour faire émerger un +pure player+ de la recharge rapide", explique M. de Meaux.

L'opérateur prend en charge l'installation et l'exploitation des bornes, reversant un loyer au propriétaire du parking.

Electra, qui compte 55 salariés, va également déployer des stations cet été en Belgique et en Italie, avec un objectif global 8.000 points de recharge en 2030, soit 1 500 stations.

Modération des commentaires

Les commentaires sont désactivés sur notre site durant la période estivale (jusqu’au lundi 29 août) afin d’éviter les spams en l’absence d’un modérateur.

Nous vous remercions de votre compréhension et vous souhaitons un bel été.

La rédaction