Chaleur renouvelable : Élisabeth Borne confirme l'augmentation du montant alloué au fonds chaleur

  • AFP
  • parue le

La ministre de la Transition écologique et solidaire, Élisabeth Borne, a dévoilé lundi à Reims une série de mesures pour accélérer le déploiement des réseaux de chaleur et de froid renouvelables, confirmant l'augmentation du montant alloué au fonds chaleur.

Afin de "développer massivement la chaleur décarbonée", "le Fonds chaleur va être porté à 350 millions d'euros l'année prochaine. C'était 250 l'année dernière et 300 cette année", a déclaré Mme Borne lors d'un discours à Reims. Créé en 2009, ce Fonds, qui soutient le développement de la production renouvelable de chaleur, est géré par l'Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie (Ademe).

Accompagnée de la secrétaire d'État à la Transition écologique, Emmanuelle Wargon, Mme Borne a visité la chaufferie de Reims et de son agglomération qui fournit en chauffage et eau chaude 17 000 logements. Avec la mise en service en 2022 d'une nouvelle chaufferie biomasse, le réseau de chaleur rémois utilisera 90% d'énergie renouvelable et ne rejettera plus dans l'atmosphère que 20 kg de CO2/kWh, contre 125 kg de CO2/kWh en 2011.

Élisabeth Borne a dit vouloir "aller plus vite" dans le développement des réseaux de chaleur renouvelable, avec l'objectif que "50 à 60 communes de plus de 10 000 habitants" s'en dotent chaque année. "L'objectif, c'est que d'ici 5 ans, plus aucun réseau de chaleur en France n'utilise le charbon", a-t-elle affirmé.

Fruits d'une réflexion menée par un groupe de travail, les nouvelles mesures comprennent notamment la possibilité de mettre en place une logique d'un bonus du Fonds chaleur pour les projets participatifs locaux ou la mise en place une mission d'accompagnement pour redynamiser 10 à 20 réseaux en difficulté.

Commentaires

Zamur

L'AFP multiplie par mille les rejets du CO2. 20 kg par kWh cela fait vraiment beaucoup. Sacrés journalistes.

Ajouter un commentaire