Electricité: après une chute historique de la demande, l'AIE prévoit un modeste rebond en 2021

  • AFP
  • parue le

L'Agence internationale de l'énergie (AIE) prévoit un modeste rebond de la demande mondiale en électricité l'an prochain après une chute historique en 2020 en raison de la pandémie, dans un rapport publié lundi.

La demande devrait baisser de 2% cette année en raison de la crise économique et sanitaire occasionnée par le Covid-19, une baisse qui n'avait pas été observée depuis le milieu du XXe siècle, selon l'AIE. C'est toutefois moins que ce qu'elle avait anticipé au printemps.

A titre de comparaison, ce recul n'avait été que de 0,6% en 2009 à la suite de la crise financière mondiale.

Seule la Chine devrait tirer son épingle du jeu parmi les grands pays cette année, avec une demande électrique en hausse de 2%, ce qui est toutefois bien inférieur à la tendance de ces dernières années.

"Avec la reprise de l'économie mondiale en 2021, la demande électrique mondiale devrait croître d'environ 3%", tirée par la Chine et l'Inde, indique l'AIE dans un rapport consacré au marché de l'électricité.

C'est ainsi un rebond "modeste" par rapport à celui qui avait suivi la crise financière: en 2010, il avait été de 7,2%.

L'essor des renouvelables devrait pour sa part se poursuivre l'an prochain, mais avec également un rebond de la production au charbon (+3% après -5% en 2020), très polluant et néfaste pour le climat.

"Dans les économies émergentes et en développement, la croissance de la demande devrait dépasser l'augmentation des [capacités] renouvelables et nucléaires, laissant la voie à une augmentation de la production au charbon et au gaz", note l'AIE.

Cela devrait se traduire par une hausse des émissions de CO2 du système électrique d'environ 2% en 2021, après une chute d'environ 5% cette année.

Ajouter un commentaire

Suggestion de lecture