Flambée des prix de l'énergie : la CRE renforce sa surveillance des marchés

  • AFP
  • parue le

La Commission de régulation de l'énergie (CRE) a indiqué jeudi qu'elle renforçait sa surveillance des marchés de l'énergie pour éviter tout abus, au moment où les cours du gaz et de l'électricité augmentent fortement.

"La CRE renforce ses contrôles sur les marchés de gros, en concentrant ses moyens humains et techniques sur la surveillance des transactions et le comportement des acteurs", annonce le régulateur dans un communiqué.

La commission précise qu'elle "ouvrira systématiquement des enquêtes en cas de suspicions d'abus de marché, pouvant conduire à des sanctions financières".

"La mission de surveillance des marchés de gros de l'électricité et du gaz de la CRE est primordiale: elle vise à garantir l'efficacité et la transparence des marchés, pour qu'ils révèlent des prix justes reflétant l'équilibre entre l'offre et la demande", rappelle-t-elle.

Cette déclaration intervient alors que les prix sur les marchés de l'énergie ont connu des hausses importantes depuis quelques mois. Les cours du gaz, entraînant dans leur sillage ceux de l'électricité, ont été soutenus par une série de facteurs : faibles stockages européens, forte reprise économique mondiale, difficulté de la Norvège et de la Russie pour augmenter leurs livraisons...

Pour limiter les conséquences de cette flambée sur les marchés pour les particuliers, le gouvernement a annoncé fin septembre "un bouclier tarifaire" avec le blocage du tarif réglementé du gaz jusqu'en avril et la limitation de la hausse de l'électricité.

D'ici à avril, par ce système de lissage des prix, les distributeurs devront vendre le gaz aux consommateurs moins cher que les cours du marché. Puis à compter du printemps, il reviendrait aux consommateurs de payer un peu plus cher le gaz que les cours du marché, afin que les sommes payées en plus pendant l'hiver par les opérateurs soient récupérées.

Commentaires

Jean BLIN

Renforçons, renforçons dit la CRE. Savez vous pourquoi le prix du MWh et conséquemment celui de notre KWh ? Parce que le prix de l'électricité sur le marché de gros en Europe est fixé, selon les règles européennes du réseau électrique européen en partie fixé par le coût de la mise en route de la dernière centrale sollicitée pour répondre à la demande. La plupart du temps, cette dernière centrale fonctionne au gaz, autrement dit , en France, le prix de notre électricité est partiellement fixé par le prix du gaz, qui a bondi et même explosé ces dernières semaines. Il est surtout important et urgent que nous reprenions la main sur les marchés de l'électricité, par des décisions fortes, comme le retour au monopole d'Etat sur l'électricité qui, l'Etat est toujours propriétaire de EDF à 83, 77 % le rachat de la totalité ne nous couterait que 6,2 Mds € et rapporterait 250 Mo €/an. M. J.F Carenco et sa CRE, libéraux à tous crins, seraient mieux inspirés d'en proposer la solution au Gvt que de "renforcer ses contrôles sur les marchés de gros ... "sur la surveillance des transactions et le comportement des acteurs". Avez vous constaté les effets sur vos factures électrique du renforcement de la surveillance de la CRE ?

SIMON

Bravo vous avez découvert le merit order et un prix fixé sur le coût marginal, pour info c'était également ce qui était utilisé pour les systèmes électriques avant le marché commun... Arrêtez de blâmer l'Europe là où ce n'est pas nécessaire, concentrez-vous sur un retour à un monopole d'état en France, croyez moi ca sera bien plus efficace que de changer le système du merit order

EtDF

"La CRE renforce ses contrôles sur les marchés de gros, en concentrant ses moyens humains et techniques sur la surveillance des transactions et le comportement des acteurs", annonce le régulateur dans un communiqué. La commission précise qu'elle "ouvrira systématiquement des enquêtes en cas de suspicions d'abus de marché, pouvant conduire à des sanctions financières".
Une commission qui va ouvrir des enquêtes.... !!! On est bien (mal) barré !!!
Faudrait déjà indexer le salaire de M. J.F Carenco et ses CRE-istes sur l'inverse du coût des énergies... avant de dégager tout le carcan et ses "mécanismes Bruxellois" qui handicapent notre EDF..

Albatros

On est bien contents. Merci la CRE...
Quelle guignolade, "renforcer la surveillance" !

Ajouter un commentaire

Suggestion de lecture