La Russie lève l'interdiction temporaire sur les exportations d'essence

  • AFP
  • parue le

La Russie a annoncé vendredi lever l'interdiction temporaire sur les exportations d'essence qu'elle avait mise en place mi-septembre face à la flambée des prix à la pompe, sur fond de retour de l'inflation dans le pays.

"Le gouvernement a décidé de lever, à compter du 17 novembre, l'interdiction temporaire d'exporter de l'essence automobile introduite le 21 septembre dans le cadre d'un ensemble de mesures visant à stabiliser la situation des prix sur le marché intérieur", a indiqué le ministère russe de l'Energie dans un communiqué sur Telegram.

En deux mois, "les prix de gros de l'essence en Bourse ont considérablement diminué", s'est félicité le ministère pour justifier sa décision.

Il a toutefois averti qu'il "continuera de surveiller les indicateurs de production et les prix", disant ne pas exclure "le retour" du mécanisme d'interdiction d'exporter de l'essence "si nécessaire".

Après l'annonce de Moscou, les cours du pétrole ont accentué leur hausse, le Brent, référence européenne du brut, grimpant de 3,09% à 79,81 dollar le baril, quand son équivalent américain, le WTI, prenait 3,02% à 75,10 dollars le baril, vers 16H15 GMT.

Les principales compagnies pétrolières russes avaient appelé ces derniers jours le gouvernement à mettre fin à ce mécanisme mis en place le 21 septembre face à la flambée des prix à la pompe.

Le prix de l'essence en Russie avait en effet atteint un niveau record quelques jours plus tôt, tiré par une combinaison de l'affaiblissement du rouble, de la hausse des prix mondiaux du pétrole et des travaux de réparation dans les raffineries de pétrole limitant les approvisionnements.

Conséquence directe des difficultés observées début septembre, des agriculteurs n'avaient pas pu réaliser leurs récoltes en raison des pénuries du carburant nécessaire pour leurs engins, selon la presse locale russe.

À quelques mois de l'élection présidentielle, Vladimir Poutine, soucieux de contenir la hausse des prix, avait appelé son gouvernement à agir "plus rapidement", l'inflation faisant craindre aux Russes une perte de leur pouvoir d'achat.

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.